Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Sion- les Haudères

Sion- les Haudères

août, 1932
Yannik Plomb

Ligne postale Sion – les Haudères

Une ligne motorisée qui assurait une liaison jusqu'à Vex a été mise en place le 15 juin 1923, elle fonctionnait uniquement en été. Les chevaux prenaient le relais de Vex aux Haudères avec une voiture à quatre places jusqu'au 15 septembre 1923

Les premiers cars postaux :

Un an plus tard, soit le 15 juin 1924, la ligne est prolongée jusqu'aux Haudères, et elle fonctionne du 15 juin jusqu'au 15 septembre . Les premiers cars postaux étaient des FBW de 6 places. L'un des premiers chauffeurs postaux était un certain Jules Lathion, futur entrepreneur de la ligne - Sion-Nendaz.

Le billet Sion-Les Haudères coûtait déjà 11.75 franc suisse. La durée du trajet était de 1 heure et 45 minutes.

Ce n'est que le premier décembre 1929 qu'il fut introduit un service de cars postaux durant toute l'année. Pendant l'été des véhicules à trois essieux pouvant transporter jusqu'à 14 passagers furent mis en circulation. Il s'agissait des FBW/SIG de 3t

Pour l'histoire de la ligne :

notrehistoire.imgix.net/photos...

notrehistoire.imgix.net/photos...

L'horaire de 1932 de la Palette

Sion - Haudères

On nous écrit : Nous aimerions poser quelques questions à M. le Directeur de la poste de Sion et nous serions bien aise s'il daignait descendre de son piédestal d'ivoire pour répondre à de pauvres paysans de la montagne. Voici quelques jours que le service automobile postal desservant la vallée d'Hérens a été suspendu et se fait présentement avec cheval, sans horaire, sans avertissement aux populations intéressées et très irrégulièrement. Comme l'année passée, déjà, le service automobile n'a pas fonctionné pendant plusieurs mois et dans la crainte que pareil fait se renouvelle cette année, nous demandons, pourquoi ? Nous n'en voyons pas la raison. La route est ouverte à la circulation. Les camions de la vallée font journellement la descente et la montée, sans aucun danger ; la route de Vex est sillonnée d'automobiles particulières ; alors pourquoi cet arrêt brusque dans le service postal ? Sont-ce les titulaires qui commandent et en font ainsi à leur guise, ou est-ce le bureau de Sion qui sanctionne de tels procédés sans se rendre compte de la situation ?

La Direction de Lausanne n'oublie pas chaque année de rappeler aux communes intéressées de maintenir les routes accessibles aux automobiles et quand les communes ont fait tous les sacrifices à ce sujet, ces Messieurs de Sion n'en font plus moins à leur idée et, de but en blanc, changent le service. Évidemment, il ne s'agit ici que de petits paysans, au fond de vallées très reculée et n'ayant pas beaucoup d'influence. Et bien, qu'on soit franc et qu'on nous le dise, nous saurons au moins- à quoi nous en tenir ! Dans tous les cas, une chose que nous pourrions affirmer, c'est qu'il n'y a aucune raison pour que le service postal automobile soit interrompu. Il ne faut cependant pas oublier que si la Poste a tous les droits, comme elle ne cesse de le réclamer à cor et à cri, elle en a aussi les rigoureux devoirs correspondants. Le Barbichon.

Le Nouvelliste, 9 janvier 1932 page 2

notrehistoire.imgix.net/photos...

notrehistoire.imgix.net/photos...

notrehistoire.imgix.net/photos...

notrehistoire.imgix.net/photos...

Car postal Sion les Haudères

Un hommage à mon cousin Alfred Steiner qui fut chauffeur sur cette ligne depuis 1953 et avec lequel j'ai voyagé sur ce parcours dans les années 1960 avant la nouvelle route et me rappelle ce car dont l'arrière était dans le vide lors de chaque virage à prendre en plusieurs fois

Le parcours Sion - Evolène est de 30 km. avec six arrêts : Vex, Euseigne, La Luette, Praz-Jean, Evolène, Les Haudères et en été Arolla. Durant la saison, c'est-à-dire du 15 juin au 15 septembre, cinq courses sont à faire journellement. Le reste constituant les mois creux, trois seulement se font et une quatrième depuis le début 1962. Notons que M. Steiner n'est pas seul à la tâche. M. Francis Anzévui, des Haudères, le seconde efficacement. Le trajet n'est pas des plus faciles d'autant plus qu'il est souvent en mauvaise saison détérioré par des éboulements. A ce sujet, le chauffeur nous raconte qu'il y a bon nombre d'années, alors qu'il ramenait ses passagers à destination, arrivant à la hauteur des Pyramides d'Euseigne, il se rendit compte que la route ne formait plus qu'un balcon. « Messieurs Dames, veuillez descendre et faire quelque cent mètres à pied. Le soutènement de la route est effondré, et je ne voudrais pas que catastrophe s'en suive. » Le révérend curé de S., qui se trouvait à bord, n'écoutant que la voix de son bon cœur, s'écria aussitôt : « Rien à faire ! Personne ne descend Devriez-vous courir le risque seul ? Rien à faire ; si nous devons mourir, nous mourrons ensemble. »

Et personne ne mit pieds à terre pour le tronçon scabreux. D'ailleurs, grâce au ciel, rien ne se produisit. Mais le lendemain, sur ordre de l'administration postale la course fut détournée par St-Martin ! M. Steiner connaît maintenant à n'en pas douter tous les détails de la route. Voici la fiche technique du car conduit par M. Steiner : Longueur 9, 90 m., largeur 2, 25, 125 CV, huit vitesses dont quatre demi-vitesses ; consommation moyenne 30 litres ; le tout pouvant transporter 41 passagers (30 places assises et 11 debout). Aux chauffeurs de cette ligne touristique très importante, nous souhaitons également des parcours exempts d'accidents, et nous parions qu'ils se réjouissent aussi beaucoup de la nouvelle route qui conduira le nombre de touristes toujours grandissant dans une vallée qui offre tant d'attraits. »

notrehistoire.imgix.net/photos...

Le Nouvelliste du 18 janvier 1962 page 8

notrehistoire.imgix.net/photos...

notrehistoire.imgix.net/photos...

notrehistoire.imgix.net/photos...

notrehistoire.imgix.net/photos...

notrehistoire.imgix.net/photos...

Et pour le Val d'Anniviers

Postes alpestres suisses publications artistiques

Administration des postes Berne

Edition Kummerly Frey, Berne, Héliochromie Sadag, Genève

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Yannik Plomb
1,385 contributions
16 avril 2021
23 vues
1 like
0 favori
1 commentaire
4 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,517
6,434
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.