Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
La cour de récréation

La cour de récréation

Inconnu
Sylvie Bazzanella

Le domaine d'Ecogia a été propriété de la baronne Girod-de-l'Ain, née Mégard, jusqu'au décès de celle-ci, en 1881.
Par testament, la baronne léguait son domaine à une congrégation française de religieuses.
Chassées par la persécution en France dès 1903, celles-ci doivent quitter leur orphelinat aux portes de Genève. Le 15 octobre, 3 enfants sont amenés de Vallard; le 1er décembre, 4 orphelines arrivent à leur tour, puis cinq autres quelques jours plus tard.
Très modeste à ses débuts, l'oeuvre ne cessera de progresser, tenant plus tard une école ménagère où les jeunes filles apprenaient à broder. Les plus beaux drapeaux de nos sociétés viennent, dit-on, d'Ecogia.

Versoix Hier... Ed. Commune de Versoix sous la direction de Martine Melo.

Copie d'anciennes cartes postales mises à disposition par ©Versoix-autrefois.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!