Repérage
Les Diablerets, accident, archives TPC

Les Diablerets, accident, archives TPC

Transports Publics du Chablais
Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • David Glaser, reporter FONSART

    C'est un petit miracle. L'avalanche de mercredi dernier (le 2 février 2022) à Villars-sur-Ollon n'a fait aucun blessé, il n'y avait aucun passager dans le train qui a été emporté. Dans ce document, on peut bien sûr découvrir un autre accident sur le réseau des TPC. Et cette-fois-ci, il n'y a pas eu d'avalanche pour provoquer des dégâts sur la rame. Si quelqu'un possède des informations sur cet épisode, qu'il nous informe ! Merci

  • Yannik Plomb

    Deux accidents majeurs ont frappé cette compagnie

    le premier vendredi 27 juillet 1962

    VIOLENTE COLLISION DE TRAINS PRES DE VERCHIEZ Deux convois de l’ASD se télescopent au- dessus de la halte de Verchiez, au lieu-dit le Belvédère. A 9 h. 22, un train horaire régulier de marchandises, le No 479, dont les deux wagons étaient vides, quittait la gare des Diablerets pour redescendre à Aigle. Dans l’autre sens, un convoi spécial de voyageurs, le No 810

    le second jeudi 11 août 1972

    Hier matin, la croisée entre les lignes de l’Aigle-Ollon-Monthey- Champéry (AOMC) et de l’Aigle-Sépey-Diablerets (ASD), quelques centaines de mètres après la gare CFF d’Aigle, un accident de chemin de fer peu banal, mais heureusement sans gravité, mis aux prises deux automotrices de ces deux compagnies. Comme chaque matin, les deux trains, l’un en direction du Sépey et l’autre de Monthey, ont quitté la gare d’Aigle presque simultanément. Pour des causes que l’enquête établira, les deux convois sont arrivés en même temps au croisement, et les deux conducteurs ont immédiatement fait le maximum pour bloquer leurs locomotives. Mais la collision était inévitable (la visibilité cet endroit est limitée et les conducteurs ne peuvent guère prendre des mesures pour prévoir l’arrivée d’un train sur l’autre ligne) Journal de l'Est Vaudois

    En regardant attentivement la photo, il ne s'agit pas d'une collision frontale, mais d'une prise en écharpe, donc le second accident du 11 août 1972

12 septembre 2014
739 vues
1 like
0 favori
2 commentaires
4 galeries