Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage

Guérir grâce au soleil

27 octobre 1963
Leysin
Emission Calendrier de l’histoire
Radio Télévision Suisse

Un des premiers sanatoriums de Suisse voit le jour à Leysin en 1894. Très rapidement, les cures d'altitude sont prescrites aux tuberculeux et les établissements se multiplient. Dès 1903, le docteur Auguste Rollier y ouvre la première clinique de traitement par héliothérapie, destiné aux malades souffrant de tuberculose osseuse.

Afin d'exposer au maximum leur corps au soleil, les patients passent l'essentiel de leur temps à l'extérieur et pratiquement nus. Ils font de la randonnée à ski, effectuent des exercices de gymnastique et s'adonnent à diverses activités manuelles, installés sur les grands balcons du sanatorium.

Réalisé en 1944, ce reportage propose des images étonnantes de ce traitement. Il a d'abord été diffusé dans le Ciné-Journal suisse, avant d'être repris par l'émission Le Calendrier de l'Histoire du 27 octobre 1963.

Commentateur: Jean-Pierre Moriaud

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Desarzens

    Magnifique documentaire. Pour les enfants une grande chance de survie, on est en 1944, on lutte encore contre la mortalité enfantine, les appartement manquent souvent de lumière....la Santé Publique veille sur cette population d'enfants....Avec la rythmique Emile Jacques Dalcroze n'est pas loin.....Merci.

  • Claire Bärtschi-Flohr

    Oui, une belle façon de se soigner ! Magnifiques images. Mais heureusement que les antibiotiques, dont l'emploi généralisé date de l'après-guerre 39-45, ont permis d'éradiquer la tuberculose. Les antibiotiques sont sans doute la plus importante découverte médicale du XXème siècle.

  • Michel Borzykowski

    Images idylliques, certes, et joliment mises en scène! Le vécu de certaines personnes qui y ont passé quelques années est parfois un peu différent: Déscolarisation, séparation douloureuse de la famille, immersion forcée dans un milieu suisse-allemand et protestant bigot... La gymnastique et les jolies promenades à ski étaient réservées à qui pouvait les effectuer. D’autres enfants restaient alités à journée faite, en plein soleil (ce qui aujourd’hui choquerait, vu le risque de mélanome!), entièrement nus (ce qui ferait aujourd’hui hurler à la pédophilie)... Quant à l’efficacité de l’héliothérapie elle-même, elle est plus que que douteuse, et ne devrait pas dépasser celle d’une bonne alimentation, d’une bonne hygiène et d’une bonne prise en charge psycho-sociale! Les antituberculeux ont, par contre, apporté une contribution quasi-miraculeuse au traitement. Mais la tuberculose est loin d'être éradiquée et les résistances du bacille aux médicaments deviennent de plus en plus fréquentes et préoccupantes!