Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Frankenstein à Plainpalais

  • Dans son premier roman publié en 1818, la romancière britannique Mary Wollstoncraft Shelley (1797-1851), raconte l'histoire tragique de Victor Frankenstein, un savant d'origine allemande établi à Genève à la fin du XVIIIe siècle. Une des scènes les plus dramatiques du livre se déroule à quelques encâblures seulement des murs de la ville, sur l'actuelle plaine de Plainpalais…

  • Premier roman de science-fiction défini comme tel, Frankenstein ou le Prométhée moderne est avant tout un récit d'une grande sensibilité sur la difficulté qu'éprouvent les êtres «différents» à se faire accepter du monde, à fortiori lorsqu'ils se trouvent pourvus d'un physique à la fois hors-normes et repoussant. Contrairement à une idée reçue, le monstre (qui ne possède pas de nom dans le roman - Frankenstein étant le nom de son créateur), vient à la vie doté de sentiments profondément humains. C'est son désir d'amour inassouvi autant que son incapacité à se faire accepter par la société, qui feront de lui un meurtrier.

  • Frêle jeune fille agée d'à peine 19 ans, Mary Shelley eut l'idée de ce roman au cours de l'été 1816, alors qu'elle séjournait à Cologny en compagnie son futur mari, le poète Percy Shelley, et du meilleur ami de celui-ci, un certain Lord Byron…

Extrait :

  • Dans ce passage, Victor Frankenstein, parti à la recherche du monstre auquel il a donné vie, arrive par une nuit d'orage à Plainpalais, où à la lumière d'un éclair, il aperçoit sa créature accrochée aux parois du Salève :

  • (…) Je songeais à poursuivre le monstre, mais c'eût été en vain, car un (autre) éclair me le montra accroché aux roches de la face presque perpendiculaire du mont Salève, une colline qui délimite Plainpalais au sud.

  • Mary Shelley - Frankenstein ou le Prométhée moderne - 1818 - Traduit de l'anglais par Paul Couturiau.

Commentaire :

  • En lisant ce passage, le lecteur familier des lieux réprimera sans doute avec peine un léger un sourire… En effet, apercevoir depuis Plainpalais une créature aussi gigantesque soit-elle, accrochée aux parois du Salève distant de plus de six kilomètres à vol d'oiseau, demande une vue particulièrement aiguisée. Qui plus est, la plus genevoise des montagnes françaises est ici décrite comme une «colline». Une colline qui culmine tout de même à près de 1'400 mètres d'altitude...

La plaine de Plainpalais et le Salève vers 1900

  • Tirant son nom du latin plana palus (plaine marécageuse), la plaine de Plainpalais était à la fin du XVIIIe siècle (époque où se situe le roman), un terrain situé en dehors des murs de la ville et affecté aux exercices militaires. Comme on peut aisément le constater sur cette image, il semble pour le moins invraisemblable qu'une créature, certes gigantesque mais dotée malgré tout de proportions humaines, puisse être aperçue depuis ce point de vue accrochée aux parois du Salève…

  • Samedi 17 mai 2014: plus de deux siècles après y avoir exprimé par le crime toute l'immensité de son désespoir, la créature du Dr. Frankenstein est de retour à Plainpalais:

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/creature-frankenstein-reprend-vie-plainpalais/story/17157575

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
101,858
5,970
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.