Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

"Les bonnes" de Sandrine Bonnaire

1 janvier 1995
Paris
Martine Desarzens
Martine Desarzens

Drame datant de 1933 mis en scène d'une manière contemporaine par Sandrine Bonnaire .

Sandrine Bonnaire est une femme remplie de talents; femme très engagée politiquement, immense actrice qui a tourné dans une centaine de films, réalisatrice, metteur en scène, Sandrine Bonnaire, qui en 2001 a été marraine de la journée de l'autisme, a réalisé un documentaire sur sa sœur atteinte de handicap mental, tardivement diagnostiqué comme une forme d'autisme; "Elle s'appelle Sabine" présenté au festival de Cannes dans le cadre de la quinzaine des réalisateurs de 2007 et sorti en salles en 2008.

Sandrine Bonnaire a reçu une multitude de Nominations et de récompenses, dont la prestigieuse Coupe "Volpi de la meilleure actrice à la Mostra de Venise" en 1995.

J'aime cette femme engagée, aussi talentueuse que discrète et vous invite à découvrir son travail de metteur en scène de la pièce de Jean Genet; "Les bonnes"

.....Critique de Sandrine BONNAIRE sur la pièce de Jean GENET "Les Bonnes".

L'histoire, deux servantes qui veulent tuer leur patronne, avait inspiré Claude CHABROL pour son film "La Cérémonie", interprété justement par Sandrine BONNAIRE.

- Extraits de la pièce, interprétée par Catherine HIEGEL, Dominique CONSTANZA, et Jeanne BALIBAR.

- Sandrine BONNAIRE, assise dans le théâtre vide, donne son point de vue : "J'avais vu la pièce au théâtre et je n'avais pas tellement aimé. Je trouvais ça trop violent. Je ne sais pas si c'est le fait d'avoir tourné la "Cérémonie", qui m'a rapprochée du texte, mais j'ai complètement redécouvert la pièce. C'est formidable...ce serait adaptable au cinéma, le texte est très actuel. Ce qui est formidable c'est de voir la différence sociale et que chacun retourne à sa place...Je suis très critique, et si je suis enthousiaste, c'est que c'est bien".....

Voir extrait de la pièce + interview de Sandrine Bonnaire:http://www.ina.fr/art-et-culture/arts-du-spectacle/video/CAC95065720/les-bonnes-vu-par-sandrine-bonnaire.fr.html

Sandrine Bonnaire sa vie; http://fr.wikipedia.org/wiki/Sandrine_Bonnaire

L'historique de ce crime a inspiré Claude Chabrol au cinéma en 1995, Jean Genet en 1947 et Nikos Papatakis en 1963 et Sandrine Bonnaire au théâtre en 1995:

...."L'affaire du crime des soeurs Christine et Léa Papin, employées de maison, auteur d'un double meurtre sur leurs patronnes le 2 février 1933, le soir du crime, Léa avait laissé tomber pour la deuxième fois des objets (des petits pains) à un endroit différent de la place qui leur était habituellement réservée. La première fois, cinq ans plus tôt selon Léa, cette dernière avait laissé par inattention sur le tapis un morceau de papier tombé de la corbeille. Madame l'avait alors appelée pour la punir en la prenant par l'épaule et en la pinçant fortement, la mettant à genoux en lui ordonnant de ramasser. Étonnée de ce geste de mauvaise humeur inhabituel chez sa patronne, Léa l'avait relaté le soir même à sa sœur en ajoutant : « Qu'elle ne recommence pas ou je me défendrai »...."

Lire ; http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C5%93urs_Papin

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,796
4,725
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.