Bloc erratique à Morges

Bloc erratique à Morges

17 janvier 2022
Pierre Jeannerat
Pierre Jeannerat

Ce bloc erratique de 27,5 tonnes a été trouvé à une profondeur de 12 mètres lors des terrassements du parking des Charpentiers en 1987. Calcaire silicieux gris-bleu et veine de calcite. Ce bloc contient des fossiles microscopiques d'origine marine. On voit à la surface des stries dues au frottement. Il a été transporté par le glacier du Rhône pendant la dernière grande glaciation de Wuerm. Il ne figure pas sur les listes peut-être car il était sous la terre.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Pierre Jeannerat

    Voici un peu plus d'informations

    Les géologues peuvent retrouver le lieu d'origine d'un bloc erratique en effectuant des analyses pétrographiques. On démontre ainsi que des blocs peuvent être transportés sur des milliers de kilomètres. On retrouve des blocs erratiques partout où il y a eu des glaciers. Il existe des blocs erratiques en Allemagne, à Londres, à Lyon, aux États-Unis, au Canada… Les géologues s'aident en général des moraines pour reconstituer l'avancée extrême d'un glacier. Mais ces formations, relativement fragiles, disparaissent souvent avec l'érosion. Les blocs erratiques peuvent alors être d'un grand secours car il est rare qu'ils soient déplacés autrement que par un glacier après leur dépôt. Ainsi, le bloc erratique de la colline de la Croix-Rousse à Lyon (le « Gros Caillou ») a permis de prouver que le glacier du Rhône avait franchi le Rhône et la Saône lors de la glaciation de Riss. (Wikipedia)

    fr.wikipedia.org/wiki/Bloc_err...

    Et voici que vous pouvez partir en balade :

    fr-ch.gps-viewer.com/track-87s...

    morges-tourisme.ch/fr/V2306/le...

    Amitiés Renata

Pierre Jeannerat
58 contributions
18 janvier 2022
70 vues
2 likes
0 favori
1 commentaire
3 galeries