Concours photo "La rue, témoin de nos passions": publiez-vous images jusqu'au 25 mars ! Toutes les infos

4 novembre 2023, Bex, ancien stand, 75ème anniversaire de la fondation de la Société vaudoise des guides de montagne - guides skieurs - et porteurs

4 novembre 2023
Marcel Maurice Demont

2023 (1948 - 2023)

Un temps magnifique et un lieu de toute beauté pour, le 4 novembre 2023, fêter le 75ème anniversaire de la fondation de la 'Société vaudoise des guides de montagne, guides skieurs, et porteurs' (SVGM), devenue au fil du temps 'Association vaudoise des guides de montagne' (AVGM), puis, qui, élargie à l'entier de la Suisse romande (Valais excepté), s'est, en 2011, parée d'une nouvelle appellation: 'Association romande des guides de montagne, accompagnateurs de randonnée, et professeurs d'escalade' (ARGM).

Marcel Maurice Demont
75ème anniversaire de la fondation de l'Association romande des guides de montagne
4 novembre 2023
75ème anniversaire de la fondation de l'Association romande des guides de montagne

Christian Wittwer, le président actuel de la société ouvre les festivités

Marcel Maurice Demont
ARGM 75ème anniversaire
4 novembre 2023
ARGM 75ème anniversaire

La Petite Dent de Morcles et le doyen des guides

1948, naissance de la Société des guides vaudois, guides skieurs porteurs

Remontons le temps. Pour quelques instants, par la lecture et la pensée rejoignons nos anciens, ces hommes rudes et tendres à la fois, attachés à la terre qui les avait vus naître, aux montagnes dont les sommets encore chargés de mystères dominaient les petits villages de paysans où fumaient les cheminées, à leurs traditions. Ces hommes, une poignée, qui offraient leurs services pour accompagner les voyageurs aventureux sur les pics enneigés des Alpes, pressentaient le développement du tourisme. Ils donnèrent naissance à la Société vaudoise des guides de montagne, guides skieurs et porteurs. A cette époque, il y avait, d’une part, des guides indépendants que l’exercice de la profession de guide de montagne tenait éloignés de leur domicile durant de longues périodes, et, d'autre part, le Département de Justice et Police du Canton de Vaud dont les délégués étaient chargés d’appliquer la ‘Loi sur les guides de montagne’.

L’échange d'informations entre les guides et les représentants de l’administration nécessaire à un bon fonctionnement ne se faisait que difficilement. Pourtant, nombreux étaient les points à débattre, à régler: évolution de la loi, délivrance des patentes, renouvellement des dites, tenue à jour et publication de la liste officielle des guides autorisés à pratiquer, fixation du tarif des courses et ascensions dans les Alpes vaudoises, gestion d’éventuels litiges.

La nécessité du regroupement des guides vaudois en une association élisant ses représentants s’imposa peu à peu. En 1947, Armand Moreillon, guide de grande réputation, fut chargé de poser les bases de ce groupement. Compte tenu des fortes personnalités en présence, les nombreuses démarches qu’il eut à entreprendre furent pleines de vie, mais elles aboutirent. Dès lors, la Société vaudoise des guides de montagne, guides skieurs et porteurs exista dans la pratique, dans les coeurs et dans les esprits. Il faudra toutefois attendre 1948 pour que l’association soit formellement fondée, avec à sa tête Armand Moreillon comme président et Rodolphe Giacomini comme caissier. La lecture des premiers statuts de la société nous révèle que, en tête de quinze articles bien pensés, figurent les buts à atteindre, à savoir :

a) élever le prestige moral de la corporation par une bonne formation professionnelle

b) cultiver chez les membres un esprit de franche camaraderie

c) assurer et maintenir de bons rapports avec les autorités, le Club Alpin Suisse et en général avec toutes les sociétés et les personnes s’intéressant à l’alpinisme

d) sauvegarder les intérêts de la profession, surtout par l’établissement de tarifs.

On ne manquera pas de noter que les candidats à l’état de membre de l’association devaient s’acquitter d’une finance d’entrée de cent sous (et cent sous, à l’époque, ça faisait des sous). La cotisation annuelle de membre était, elle, fixée à six francs, plus une cotisation centrale destinée à l’Association des guides suisses de cinquante centimes. Le tarif minimum d'une ascension (le salaire du guide) était alors de quarante francs.

Relevons encore que :

- en 1948, plus de quatre-vingt-cinq pour cent des guides membres de la société habitaient en montagne, à plus de mille mètres d’altitude, avaient une profession manuelle et accomplissaient régulièrement leurs obligations militaires comme l’exigeait la loi

- en 1960, quatre-vingt-un pour cent des guides vivaient à l’année dans les stations et les villages des Alpes vaudoises

- en 2007, le rapport était inversé, septante-six pour cent des professionnels de l’alpinisme logeant en plaine, à Lausanne, Yverdon-les-Bains, Vevey, Montreux, Genève, Neuchâtel et vingt-quatre pour cent seulement résidant en montagne.

Marcel Maurice Demont
ARGM 75ème anniversaire
4 novembre 2023
ARGM 75ème anniversaire

Madame Francine Kleiner, épouse d'un vétéran guide des Plans-sur-Bex récemment décédé, visite avec émotion l'exposition historique: 75 ans d'histoire de la montagne

Au fil du temps

La société évolue ; aujourd'hui le lieu de travail du guide s’étend à la Terre entière ; du matériel performant et léger inonde le marché ; des techniques innovantes apparaissent, ainsi que des nouveaux sports de montagne ; les glaciers, eux, reculent.

Qu’y a-t-il de commun entre les paysans de montagne du 19ème siècle qui conduisaient les voyageurs sur les sommets dominant leur village afin de se procurer un peu d’argent et les guides d’aujourd’hui ?

Quel est le lien entre ces hommes rudes qui s’en allaient à l’assaut des cimes neigeuses ou rocheuses, vêtus de leurs vieux habits de laine rapiécés limés au frottement de la roche et les professionnels des temps modernes ?

Qu’est-ce qui unit les pionniers qui proposaient leurs services pour conduire des casse-cou soucieux de découvrir les beautés de l’Alpe et les guides du 21ème siècle ?

L’amour de la montagne ?

La passion du métier ?

Sans aucun doute. Mais aussi, les traditions de notre coin de pays, les valeurs morales transmises de génération de guides en génération de guides au sein de notre association.

75 ans plus tard, le 4 novembre 2023

A Bex, les membres de la société des guides de montagne, accompagnateurs et professeurs d'escalade représentant plusieurs générations (le doyen est âgé de 82 ans, alors que d'autres n'ont guère plus de vingt ans), souvent accompagnés de leur famille, se sont réunis dans la chaleur de l'amitié.

Marcel Maurice Demont
ARGM 75ème
4 novembre 2023
ARGM 75ème

Fête familiale et fraternité des pros de la montagne au-delà des ans

Marcel Maurice Demont
ARGM 75ème anniversaire
4 novembre 2023
ARGM 75ème anniversaire

Une sympathique fête de famille et un jeu-concours

Marcel Maurice Demont
ARGM 75
ARGM 75
Marcel Maurice Demont
ARGM 75
4 novembre 2023

Pour les plus audacieux, la tour à construire soi-même et à gravir

Marcel Maurice Demont
ARGM 75
4 novembre 2023
ARGM 75

L'ancien, au micro, fait le tour de l'histoire de la société des guides

Texte et photos de Marcel Maurice Demont, doyen des guides romands.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!