Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:12:53

W. A. Mozart, Motet KV 165, Exsultate Jubilate, Theresa STICH-RANDALL, OSR, Ernest ANSERMET, 12 septembre 1960, Athènes

12 septembre 1960
??
René Gagnaux

«Exsultate Jubilate» (Exultez, réjouissez-vous), KV 165, que Wolgang Amadeus Mozart a écrit en 1773 lors de son troisième voyage en Italie, est un motet en trois mouvements pour soprano et orchestre. Il fut en fait composé pour un castrat, Venanzio Rauzzini, que Mozart admirait et à qui il avait confié auparavant un rôle dans son opéra Lucio Silla. L' oeuvre fut donnée en première audition à Milan le 17 janvier 1773, dans l'église des Théatins. De nos jours, le motet est habituellement chanté par une soprano.

Le motet se compose de trois mouvements vif-lent-vif, le premier et le second étant séparés par un court récitatif (avec continuo). Son texte est en latin, d'un auteur inconnu, chantant la joie des âmes bienheureuses; le mouvement lent est un hommage à la Vierge Marie. Le mouvement final est l' une des plus difficiles pièces vocales, vocalisant uniquement sur le mot alleluia.

1. Exsultate, jubilate,

o vos animae beatae,

dulcia cantica canendo,

cantui vestro respondendo,

psallant aethera cum me.

Recitatif. Fulget amica dies, iam fugere et nubila et procellae;

exortus est justis inexspectata quies.

Undique obscura regnabat nox; surgite tandem laeti, qui timuistis adhuc,

et iucundi aurorae fortunatae

frondes dextera plena et lilia date.

2. Tu virginum corona,

tu nobis pacem dona,

tu consolare affectus,

unde suspirat cor.

3. Alleluja

Alleluja, alleluja…

Du 8 au 14 septembre 1960 Ernest ANSERMET et l' Orchestre de la Suisse Romande étaient au Festival International de Musique d' Athènes pour donner trois concerts...

Septembre 1960 fut un mois plein d'activités pour Ernest Ansermet, qui avait du faire une pause pour raisons de santé: il avait du être hospitalisé à Genève en mai, renoncer à plusieurs concerts, et subir une délicate opération. Après un séjour de repos à la montagne, se rétablissant rapidement, il put envisager de participer aux Festivals de Montreux et d'Athènes:

"[...] Brillante ouverture du Festival de Montreux avec la rentrée d'Ernest Ansermet

Pour la seconde fois l'Orchestre de la Suisse romande a ouvert le Septembre musical montreusien. Si c'est une tradition qui s'établit, félicitons nous en. On ne peut que se montrer enchanté de voir ce Festival de chez nous, qui a conquis désormais sa place au soleil, introduit chaque fois par notre meilleur ensemble symphonique national. Ce concert d'ouverture coïncidait également avec la rentrée tant attendue d'Ernest Ansermet, et c'est avec joie qu'on l'a revu au pupitre plus jeune que jamais et dans sa meilleure forme. Aussi reçut-il l'accueil le plus chaleureux du public montreusien dès son entrée en scène et jusqu'à la fin du concert.

Ce fut d'ailleurs un concert en tout point remarquable et qui laisse bien augurer de la prochaine tournée qui va emporter tous nos musi ciens vers la Grèce. [...]"

Franz Walter dans la Tribune de Genève du 1er septembre 1960, en page 13.

Le 7 septembre il dirigeait un concert à Genève pour les Rencontres Internationales, et le 9 septembre...

"[...] Invité à donner trois concerts dans le cadre du Festival international de musique d'Athènes, les musiciens de l'Orchestre de la Suisse romande et leur chef, le maître Ernest Ansermet, sont partis à bord de deux avions de la compagnie Olympic Airways, hier à 8 h. 30, pour Athènes. [...]" cité de la Gazette de Lausanne du 10 septembre 1960.

... puis le 11 septembre le premier des trois concerts à Athènes:

"[...] Brillant concert de l'O.S.R. à l'Odéon d'Athènes

On nous téléphone d'Athènes:

L'Orchestre de la Suisse romande a donné, samedi soir, à Athènes, le premier des trois concerts qu'il a été appelé à donner dans le cadre du Festival d'Athènes. Ce concert ayant eu lieu à ciel ouvert dans l'Odéon d'Hérode au pied de l'Acropole, a remporté un succès qui comptera dans la carrière de notre orchestre et de son chef.

À la fin d'un programme comprenant la Symphonie héroïque, de Beethoven, deux pièces d'Arthur Honegger et Daphnis et Chloé, de Ravel, le public enthousiasmé acclama et rappela inlassablement Ernest Ansermet, l'obligeant à jouer en bis une page d'Albeniz qui ne fit que prolonger encore les acclamations qui lui étaient adressées.

Franz Walter. [...]" cité du Journal de Genève du 12 septembre 1960

À ne pas oublier: ces extraits sont rendus disponibles grâce aux splendides archives Le Temps, consultables LIBREMENT sur la toile, une générosité à souligner!

Theresa Stich-Randall, portrait cité du court entretien avec Guy Ackermann, diffusé le 8 novembre 1962 dans l'émission Carrefour de la Télévision Suisse Romande

Cet enregistrement avec Theresa Stich-Randall doit donc provenir du 2e ou du 3e concert: je n' ai toutefois pas encore pu trouver plus de détails sur le concert en question: si une personne visitant cette page devait en savoir plus, toutes informations m'intéressent -> commentaire ou couriel!

L' enregistrement que vous écoutez...

Wolfgang Amadeus Mozart, «Exsultate Jubilate» (Exultez, réjouissez-vous), KV 165, motet pour soprano et orchestre, Theresa Stich-Randall, Orchestre de la Suisse Romande, Ernest Ansermet, 12 septembre 1960

1. Allegro - Exsultate, jubilate (-> 03:57)

Recitativo - Fulget amica dies (-> 05:00)

2. Andante - Tu virginum corona (-> 10:30:310)

3. Molto Allegro - Alleluja (-> 12:52)

Provenance: Radiodiffusion

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
René Gagnaux
1,588 contributions
18 février 2018
349 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
2 galeries
00:12:53
Déjà 9,249 documents associés à 1960 - 1969

Galeries:

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,440
6,579
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.