Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Saint-Loup

Saint-Loup

Pompaple
Inconnu
Rémy Glardon

Saint-Loup

Plus d'un siècle et demi au service des malades

L'Institution des diaconesses a été fondée en 1842 à Echallens par le pasteur Louis Germond.

Les diaconesses répondent à une vocation ; elles vivent en communauté, se consacrent à la prière et aux soins des malades, tâche pour laquelle elles reçoivent une formation.

En 1852, le pasteur Germond, sa famille et les sœurs s'installent dans le vallon de Saint-Loup, où le Dr Adolphe Butini de la Rive met à leur disposition l'Hôtel des Bains qu'il a acheté à cet effet.

L'hôtel devient hospice ; il accueille les malades, les diaconesses et la famille du pasteur.

L'institution se développe, les patients affluent et les sœurs sont de plus en plus nombreuses. D'autres bâtiments sont édifiés notamment pour les malades, ainsi l'hôpital est inauguré en 1898.

Le premier hospice, appelé « Maison-mère », est agrandi en 1899-1902, afin de loger les sœurs dont le nombre s'accroît considérablement. Un nouveau bâtiment en forme de croix grecque est accolé au nord-ouest. Il intègre discrètement une chapelle éclairée par une coupole centrale.

La « Maison-mère » est le cœur de la communauté, sa « maison de famille »; elle est le lieu de vie des novices tout comme des sœurs retraitées, des diaconesses actives sur le site de Saint-Loup ou de celles qui viennent s'y ressourcer l'espace de quelques jours. Car les diaconesses ne travaillent pas uniquement à Saint-Loup, mais aussi dans des infirmeries dont elles ont contribué à la fondation ou dans des hôpitaux, notamment à l'Hôpital cantonal dès 1883.

Au cours de la seconde moitié du XXe siècle, l'institution subit une importante évolution.

Des infirmières laïques bien formées prennent la relève des diaconesses qui abandonnent progressivement les soins aux malades et qui, suite à de longues réflexions, réorientent leur mission.

La Diaconie.

L'Institution des diaconesses a été fondée en 1842 à Echallens par le pasteur Louis Germond.

Les diaconesses répondent à une vocation ; elles vivent en communauté, se consacrent à la prière et aux soins des malades, tâche pour laquelle elles reçoivent une formation.

La maison Butini.

En 1852, le pasteur Germond, sa famille et les sœurs s'installent dans le vallon de Saint-Loup, où le Dr Adolphe Butini de la Rive met à leur disposition l'Hôtel des Bains qu'il a acheté à cet effet.

L'hôpital.

L'institution se développe, les patients affluent et les sœurs sont de plus en plus nombreuses. D'autres bâtiments sont édifiés notamment pour les malades, ainsi l'hôpital est inauguré en 1898.

L'école d'infirmières. Les Quatre Vents.

Photos de la Chambre chaude.

Saint-Loup vu d'en bas.

L'homme tout à droite avec les sœurs infirmières est M. Ernest Goy, le grand-père de mon épouse, qui a donné ces photos à sa fille Marie-Claire Berger - Goy.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Rémy Glardon
342 contributions
28 janvier 2018
405 vues
0 like
0 commentaire
0 galerie
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
92,868
4,628
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.