Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Histoire de la Section des Diablerets du Club Alpin Suisse

Henri Dübi
Sylvie Bazzanella

Les membres vaudois de S.A.C., au nombre de 9, se constituèrent dès 1863 en Section Diablerets, à Lausanne. Il n'y eut pas de bureau proprement dit, seulement un membre correspondant, M. Auguste Bernus. Au 31 décembre 1912, sous la présidence du Dr Faes, cette section accusait 728 membres. La direction du C.A.S. (10e Comité central) lui fut confiée de 1882 à 1884, avec le professeur Eug. Rambert comme président. La 9e Fête annuelle et la 5e Assemblée des délégués eurent lieu à Lausanne en 1872. En outre cette section organisa, à Villars-sur-Ollon, la 21e Fête annuelle, présidée par Eug. Rambert.

Son activité s'est affirmée par la création de 6 cabanes.

1. En 1870 elle améliora le Pas du Lustre, près du sommet des Diablerets, et établit dans les rochers de la même montagne une

cabane-grottequi ne tarda pas à se remplir de glace et dut être abandonnée au bout de 6 ans.

2. Orny, au glacier d'Orny, 2695 m., 1876, en maçonnerie avec toit en bardeaux et place pour 10 personnes. Remplacée en 1893 par une cabane en bois, toiture en zinc, 30 à 35 places, gardien.

3. Mountet, rive droite du glacier Durand, 2888 m, cabane en maçonnerie, couverte en bardeaux, construite en 1871/72, 10 à 12 places. En 1882 l'entretien en a été confié à la Section Monte Rosa, et la surveillance à la Section Jaman.

4. Constantia, construite en 1888, au même endroit mais 6 m plus haut, soit 2894 m, en maçonnerie, avec étage, toiture en bardeaux, locaux spéciaux pour le gardien et pour les dames, 25 places, vente de vivres et liquides. L'ancienne cabane fut conservée comme dortoir pour les guides et porteurs. La Société des Hôtels de Zinal ayant construit dans le voisinage l'

Hôtel du Mountet, la cabane cessa d'être approvisionnée en vivres et liquides. Le nom de Constantia a été adopté en mémoire de Henri Constant, longtemps président de la section.

5.

Cabane Eugène Rambert,au-dessous de la Frête de Sailles, entre le Grand et le Petit Muveran, 2550 m, construite en 1895 et baptisée en l'honneur du professeur Rambert, ancien président central. Agrandie en 1910 ; en bois, toitute en zinc, 30 places, logement distinct pour le gardien.

6. Cabane Julien Dupuis, au col d'Orny, 3130 m., construite en 1906 pour désencombrer celle d'Orny ; en bois, couverte en tôle, 25 à 30 places, gardien.

L'histoire des cabanes doit enregistrer deux événements peu ordinaires. On a pénétré par effraction en 1911 dans le logement du gardien de la cabane Rambert, et tenté d'assassiner et de dévaliser le gardien d'Orny en 1910.

La section a alloué fr. 500 au groupe de particuliers qui a construit en 1904 la cabane des Diablerets au-dessus du Col du Pillon. Des chemins d'accès ont été établis pour toutes ces cabanes et sont entretenus.

Une table d'orientation a été placée en 1878 sur le Mont de Baulmes, près de Ste-Croix, Jura.

Un panorama des Rochers de Naye, dessiné par X. Imfeld, a été publié en 1884 par la Sous-section Jaman. La section a participé à l'érection en 1889, à Pont de Nant, d'un monument en l'honneur des alpinistes, savants et écrivains vaudois Rambert, Olivier et Muret ; elle entretient un jardin alpin au même endroit. En 1910 elle a entrepris une campagne contre un projet de chemin de fer allant de Gryon au sommet des Diablerets.

Outre les courses de section de chaque année, il faut mentionner la Course des sections romandes du C.A.S., organisée à tour de rôle par chacune de ces sections. Diablerets en a eu la direction en 1880, 1887, 1889, 1898 et 1905. Le ski et les excursions d'hiver furent également encouragés par l'institution de courses en skis pour les membres, et par une subvention accordée à la Section Moléson en vue d'une cabane pour skieurs. Dans l'été de 1912 une innovation vit le jour, à savoir un cours d'alpinisme pour jeunes gens, organisé par quelques membres de la section.

En faveur des guides il faut mentionner la publication de règlements et tarifs pour les Alpes vaudoises, 1894 et 1897, avec compléments en 1898 et 1909, l'organisation de cours pour guides en 1904, 1906 et 1908, de concert avec la Section Monte Rosa, et la délivrance de patentes à la suite de ces cours. - En 1907 la section créa un poste de secours au Plans, sur Bex ; elle en organisa un autre à Orsières en 1908 en collaboration avec la Section neuchâteloise.

Article extrait de : © 1863-1913 - Les Cinquante-Premières Années du Club Alpin Suisse. Notice historique par le Dr Henri Dübi - Publication du Club Alpin Suisse - Berne, 1913

Avec l'aimable autorisation du Club Alpin Suisse CAS

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Sylvie Bazzanella
3,125 contributions
17 mai 2013
1,413 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
6 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,485
6,582
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.