L’Apothéose, acte final de la Fête en faveur de l’Hôpital d’enfants de La Chaux-de-Fonds

L’Apothéose, acte final de la Fête en faveur de l’Hôpital d’enfants de La Chaux-de-Fonds

26 août 1906
Édition Hôpital d’enfants, cliché G. Moser
Stéphane Thurnherr

Carte postale officielle, non voyagée, dos divisé, de la Fête organisée en faveur de l’Hôpital d’enfants de La Chaux-de-Fonds, montrant l’acte final du Festspiel des 26 août et 2 septembre 1906.

La création d’un Hôpital d’enfants a pris 15 ans, La Suisse Libérale du 21 avril 1915 rappelle, à l’occasion de l’inauguration de l’Hôpital, ce long processus :

« UNE INAUGURATION

L’Hôpital d’enfants de La Chaux-de-Fonds.

La Chaux-de-Fonds, ce 21 avril

« Un triomphe de l’initiative privée, un élan magnifique et incessant de charité, accompli dans la paix, la concorde et une vivante fraternité, telle est bien la caractéristique de cette œuvre de patience, de dévouement, de sacrifices continuels qui va aboutir à la création d'un hôpital spécialement destiné aux enfants et annexé à l’hôpital principal. » C’est ainsi que débute le rapport relatif à la construction de l’Hôpital d’enfants que présentait le Conseil communal au Conseil général de notre ville le 5 février 1912. Le 28 novembre 1900, le Comité de la Société mutuelle et patriotique des Jurassiens bernois, décidait, le premier, de doter notre ville d’un pavillon d’enfants à l'hôpital. Dès lors, un Comité d’initiative très courageux résolut d’obtenir les sommes que la Commune n’était pas en situation de fournir pour la création, reconnue indispensable, d’un service hospitalier pour les petits. Ce Comité travailla durant 15 ans; il sollicita de toutes manières la générosité publique et eut recours pour cela à de véritables trouvailles. Chacun ici les a présentes à la mémoire: la Tombola artistique, la pièce si chaux-de-fonnière de M. Alb. Matthias: Par les rues, le cortège historique, etc., etc. Il recueillit durant ce laps de temps la somme totale, intérêts compris, de 363,700 francs. Aujourd'hui, un édifice considérable comprenant 100 lits est construit: il coûte, tous frais compris, 380,900 francs et le devis de 350,000 francs n’a pas été dépassé, puisque les adjonctions et améliorations décidées en cours de construction représentent plus de 33,000 francs- Cela fait honneur aux deux architectes, MM. Lambelet et Piguet, qui ont livré un bâtiment parfait dans toutes ses parties, superbe de simplicité, dans lequel un seul but a été poursuivi: le confort le plus grand des malades, le souci de l’hygiène la plus parfaite et la recherche du minimum d’entretien. Le Comité d’initiative qui a contracté l’engagement moral de payer la construction doit ainsi trouver encore 17,000 francs... et il les trouvera. »

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Stéphane Thurnherr
852 contributions
5 juillet 2023
28 vues
2 likes
0 favori
0 commentaire
4 galeries