Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Du célèbre guet à la célèbre guette

27 août 2021

Jules-Louis Bovard était le guet de la cathédrale de Lausanne il y a 99 ans. Mort en 1922, sa fille Blanche le remplacera plusieurs soirs le temps que la ville de Lausanne trouve un successeur masculin. Un peu moins de 100 ans après la mort du célèbre guet (photo publiée par Sylvie Bazzanella sur notreHistoire.ch), le nouveau titulaire du poste de guet est une titulaire. Son nom est Cassandre Berdoz. Un événement car cette jeune femme de 27 ans est la première à occuper ce poste de manière officielle. La Ville de Lausanne a en effet décidé d'ouvrir cet été le poste aux femmes comme aux hommes.

Il y a près de 15 ans, Cassandre Berdoz avait eu le coup de foudre pour la cathédrale de Lausanne. Sa participation dans une comédie musicale à l’occasion de la réouverture du portail peint de la « Cathé » (comme elle surnomme l’édifice religieux) lui avait permis de gravir les marches qui mènent en haut du beffroi, à la loge du guet. Aujourd’hui, il faut féminiser l’appellation car Cassandra est la première femme à être officiellement nommée au poste de "veilleuse de nuit" de la ville. Chaque heure entre 22 heures et 2 heures du matin, sous sa cape d’employée municipale un peu spéciale, elle portera la voix (et la lampe) pour entonner ce refrain tellement connu des habitant-e-s de la ville : «C’est la guette, il a sonné 10… »

Alors étudiante, elle avait, comme le raconte le journal « Le Temps », rencontré la fille aînée du guet Renato Hausler. Ce dernier avait ensuite fait circuler son nom à la ville pour occuper un jour le poste. Depuis l’annonce d’emploi publiée au cœur de l’été, et après de nombreuses candidatures spontanées ces dernières années, les services du Municipal David Payot l’ont choisie. Elle sera donc la deuxième femme dans l’histoire lausannoise à assurer cette tâche. En effet, Blanche Bovard, fille du guet Jules-Louis Bovard avait elle aussi assuré cette fonction (sans jamais avoir été installée officiellement dedans), mais brièvement en remplacement de son père (dont la photo est en illustration de cet article) décédé en 1922. Près d’un siècle après (ou faudrait-il dire près de 616 ans après... car le guet fait sa tournée depuis 1405), cette anomalie est réparée, Hallelujah !

Photo du guet Jules-Louis Bovard, photo Art Perrochet Matile, Lausanne, publiée sur notreHistoire par Sylvie Bazzanella.

notrehistoire.ch/entries/j04Yz...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,517
6,463
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.