Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Bach par le CHOEUR DE L'UNIVERSITÉ DE LAUSANNE et Michel CORBOZ, Cathédrale de Lausanne, RTS, 1966 (3)

26 mai 1966
Lausanne
Gazette de Lausanne / P.H.
René Gagnaux

Un compte-rendu de ce concert, tel que publié dans la Gazette de Lausanne du 26 mai 1966 en page 6, un article signé «P.H.».

Voir cet article pour la présentation d'une partie du film tourné à cette occasion par la Radio Télévision Suisse, avec les BWV 228, 1095 et 225 (diffusé le 25 décembre 1966) et cet autre article pour la partie du film avec le motet «Jesu meine Freude», BWV 227.

"[...] Hier soir à Lausanne - Beau concert de motets de J.S. Bach par le Grand Choeur de l'Université de Lausanne dirigé par M. Corboz

Pierre angulaire de l'art choral, les motets de Bach contiennent des richesses expressives que seule une interprétation surmontant les innombrables difficultés stylistiques et techniques de cette écriture peut suggérer. Pour son premier concert dans notre ville, le Grand choeur de l'Université de Lausanne a démontré, entraîné par la rigueur, la finesse et l 'intelligence de son chef, Michel Corboz, qu'il était assez qualifié pour tenir la gageure de présenter quatre des six merveilleux motets du grand Cantor, BWV 227, 229, 228 et 225.

Formé de 50 étudiantes et de 25 jeunes gens, ce choeur ne donnait pourtant pas l'impression d 'un tel déséquilibre, en raison de la qualité des registres masculins , en raison de la discipline des voix féminines, et compte tenu du fait que Michel Corboz sait animer la vie polyphonique avec une clarté et une transparence rares. Certes, on surprend quelquefois quelque raclement chez les soprani, quelque entorse à la justesse harmonique qui ne sauraient épargner un ensemble constitué d'aussi fraîche date - le GCUL a été formé il y a 18 mois. Mais face à ces défauts mineurs combien doit-on apprécier la limpidité des timbres, la mesure de la construction polyphonique, l'art de progression - à partir, notamment, de pianissimi d'une extraordinaire pureté - et la souplesse d'un phrasé fermement articulé , selon la conception très vivante que Corboz sait mettre en évidence dans la musique de Bach.

En intermède, l'organiste genevois Lionel Rogg a joué trois superbes chorals de Bach, selon une registration claire et recherchée , qui sait illuminer avec hiératisme, mystère et magnificence la poesie de ces pages dionysiaques. Ce concert très réussi a attiré mercredi soir un très grand public dans la Cathédrale de Lausanne.

P.H. [...]"

cité de la Gazette de Lausanne du 26 mai 1966 en page 6, rendu accessible grâce à l'admirable banque de données du site «www.letempsarchives.ch», qui permet de consulter en ligne les collections numérisées du Journal de Genève, de la Gazette de Lausanne et du Nouveau Quotidien, une générosité à souligner, tout étant sur la toile en accès libre!

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,158
4,661
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.