Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Le Seigneur des anneaux et Bilbo le Hobbit Repérage

7 juin 2022
Charly Arbellay
Charly Arbellay

Tolkien s’est-il inspiré du Valais ?

Enquête rétrospective de Charly-G. Arbellay

L’Anglais John Ronald Reuel Tolkien, (1892-1973), écrivain, poète, philosophe, essayiste et professeur, l’inventeur d’histoires héroïques Bilbo le Hobbit et Le Seigneur des anneaux, s’est-il inspiré des paysages valaisans pour planter les décors de son œuvre monumentale ? Sur la base de la documentation remise aux médias lors de la sortie de la série, nous avons découvert quelques similitudes. Certes, comparaison n’est pas raison !

Plus troublant encore : le Canadien John Howe (né en 1957 à Vancouver), illustrateur devenu célèbre pour son travail sur l’univers du Seigneur des anneaux et de Bilbo le Hobbit, vit avec son épouse Fataneh et son fils à Neuchâtel depuis 1987. S’est-il inspiré des paysages valaisans ?

Que les "Torkienistes" nous pardonnent d’avoir tenté l’exercice et démythifier (un peu) l’imaginaire…

Rappel de son voyage de 1911.

JRR Tolkien a visité la Suisse et le Valais en 1911 avec son frère Hilary, sa tante Jane et un groupe d’amis, totalisant douze personnes. Parti de Lauterbrunnen (BE), les Anglais marchent vers Meiringen, le col du Grimsel, le chemin des mulets jusqu’à Münster dans la vallée de Conches puis arrivent à Brigue. Par la suite, le groupe se hisse à Belalp, traverse le glacier d’Aletsch pour gagner Riederalp. Plus tard l’expédition monte à Zermatt puis grimpe au Gornergrat.

A la fin de son périple, Tolkien achète des cartes postales, la miniaturisation des appareils photographiques n’était pas encore au rendez-vous. Par quel moyen de transport ce groupe de voyageurs a regagné l’Angleterre ? A-t-il refait l’itinéraire en sens inverse ? La ligne Brigue-Gletsch n’a existé qu’en 1914 et le tunnel sommital jusqu’à Realp, qu’en 1925. Est-ce par la ligne du Simplon jusqu’à Châlon-sur-Marne, puis le Train Bleu (l’Orient Express) jusqu’à Calais, enfin le bateau jusqu’à Douves ? Les récits sont muets.

Dessin d’après les cartes postales : trois exemples

L’utilisation de la carte postale pour dessiner et documenter les albums était un procédé courant au début XXe siècle. Dans "Bécassine alpiniste" paru en 1923, Joseph Pinchon utilise une dizaine de cartes postales de Crans, Montana, Chermignon, Bramois et Sierre. Cécile et Jean de Brunhoff, créateurs de Babar en font autant dans "Le voyage de Babar", paru en 1932 où on découvre les Alpes bernoises encerclant le plateau de Crans-Montana. Hergé utilisait aussi les photographies des pays étrangers lorsqu’il ne pouvait pas se déplacer en Chine au Tibet ou tout simplement à Genève.

Légendes

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • 1. John Ronald Reuel Tolkien, auteur prolixe et imaginaire. photo, collection privée

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • 2. Pont couvert. Ce tunnel artificiel tiré d’une aquarelle de 1915 semble inspiré par plusieurs ponts couverts valaisans : le Land Brücke de Viège de 1815, celui de l’Abatiaz à Martigny, 1829, ou celui du pont sur la Vièze à Monthey de 1809. La photo comparative a été prise en 2020 par CA.

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • 3. Cervin. Dans ce dessin à encre noire et crayon datant de 1923, on reconnait le Cervin et à l’arrière-plan, Tête Blanche et la Dent Blanche. La photo (CA) prise en 2020 depuis le Gornergrat tente la comparaison.

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • 4. Catogne. Dans cette étude pour la Rivière de la Forêt datant de 1932, (partielle) on découvre à l’arrière-plan une montagne enneigée semblable au Catogne, 2598 m. au-dessus de Bovernier. La photo (CA) comparative a été prise en mars 2020 dans le même angle.

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • 5. Valère. Passionné des œuvres de Tolkien, l’illustrateur anglais Alan Lee, né en 1947, reproduit un étonnant dessin du château d’Edoras de Rohan dont on ne peut qu’admirer le parallèle avec les châteaux de Valère et Tourbillon. L’arrière-plan et les habitations entourant Valère y ressemblent. (Photo prise dans le même angle en mars 2020 par CA).

notrehistoire.imgix.net/photos...

  • 6A et 6 B.
  • La forêt de Finges traversée par Tolkien lors de son retour, reproduite sur un timbre britannique. ldd

notrehistoire.imgix.net/photos...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Pierre-Marie Epiney, une fois de plus un dossier de monsieur Charly-G.Arbellay a su éveiller ma curiosité. Et ceci peut-être autant de plus que l'on parle d'un film faisant partie d'un genre, qui ne me passionne guère. Chose Inverse pour l'artiste John Howe, que j'admire énormément pour sa façon de procéder dans sa passion au travers de son d'être profond, et pour sa capacité d'être certainement un excellent et l'un des très rares enseignants sachant parfaitement être à l'écoute du désir de L'AUTRE

    Et voici un lien qui le montre si bien :

    canalalpha.ch/play/avis-de-pas...

    Avec mes remerciements encore une fois à vous deux

    Amitiés Renata

  • Claire Bärtschi-Flohr

    Bravo pour cet intéressant article et la recherche de points de comparaison

Pierre-Marie Epiney
2,133 contributions
7 juin 2022
81 vues
5 likes
1 favori
2 commentaires
4 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,549
6,698
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.