Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Porteur de montagne ou aspirant guide de montagne

Porteur de montagne ou aspirant guide de montagne

19 mai 2017
Marcel Maurice Demont
Marcel Maurice Demont

Le porteur de montagne (simultanément professionnel des sports de montagne, et apprenti guide de montagne, est actuellement appelé aspirant guide) René Fellay (1916 - 1981) et son compagnon Marcel Machoud, tous deux de Lourtier, Haut Val de Bagnes, au sommet du Combin de Corbassière, 3716 mètres, en 1936.

La patente de porteur de montagne lui avait été délivrée en mars 1936, il était alors âgé de 20 ans tout juste. La profession consistait à accompagner clients et guides diplômés, en portant le plus gros des bagages, tout en acquérant les connaissances du métier, mais aussi à coltiner de lourdes charges destinées au ravitaillement des hauts refuges.

Le porteur était parfois surnommé: 'le mulet à deux pattes'.

René, grand alpiniste, a réalisé plusieurs premières dans les Alpes, entre autres, la 1ère ascension de la difficile face NE du Combin de Tsessette, le 19 août 1943, avec le même Marcel Machoud.

René a perdu la vie en montagne, lors d'une chute, dans un couloir, sous la Cabane Brunet.

Il a obtenu le troisième rang de la Patrouille des Glaciers des origines, celle de 1943.

Le point de départ de la Patrouille des Glaciers remonte à la Deuxième Guerre mondiale (1939-1945). Il s'agissait alors, pour les soldats des troupes de montagne, de prouver leur capacité à l'effort et à l'engagement.

L'ambition était de parcourir, sans pause, dans le temps le plus bref, le long parcours conduisant de Zermatt à Verbier, itinéraire exigeant, que les skieurs-alpinistes appellent Haute Route, et qui, hors compétition, pour le randonneur, demande 4 à 5 jours d'efforts interrompus par les nuits passées en refuge.

La première édition de la course eut lieu en 1943. Les vainqueurs bouclèrent ce marathon d'altitude en 12 heures et 7 minutes.

Lors de la troisième édition, en 1949, une cordée de trois coureurs (patrouilleurs) disparut dans une crevasse entre Zermatt et Arolla. Elle ne fut retrouvée que huit jours plus tard. L'épreuve fut dès lors interdite. Cette interdiction dura plus de trente ans.

Cette compétition renaquit en 1984.

23 mai 2017, MMD.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,361
6,240
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.