Repérage

Discours d'un maître-patoisan gruérien

20 octobre 2021
David Glaser, reporter FONSART

Depuis plus d’une décennie, le patois est réapparu dans notre quotidien. "Binvinyête" annonce-t-on à l’entrée de Charmey et d’autres villages, on achète des bons Kariyon dans l’action lancée par le canton de Fribourg des suites de la pandémie et bientôt le grand quartier de la gare à Bulle s’appellera le Velâdzo (le village). Les Cahiers du Musée gruérien l’ont choisi pour thème et s’interrogent sur son histoire, sa perception et son évolution depuis plus de deux siècles.

Du mé di djij’an, le patê l’è rèvinyê din nouthra ya dè ti lè dzoua. «Binvinyête» ke l’è anonhyi a l’intrâye dè Tsêrmê, è di j’ôtro velâdzo. Vo puédè atsetâ dI bon « Kariyon » din l’akchyon ke le tyinton dè Friboua l’a inbriyâye du ke la kouêrla l’è inke. Pu dyora, le grô kartyi de la gâre dè Bulo cherè a non : Velâdzo.Lè Kayié dou Mujé Gruvèrin l’an rèyi le patê, l’i chè ch’on intèrèchi è fan di rètsêrtsè chu che n’ichtouâre è achebin kemin l’è rèkonyu è kemin i dourè adi, du mé dè dou chyèkle in êrê.

“Ora le patê – À présent le patois”

240 pages, nombreuses illustrations nb et couleur

Tous les deux ans, le Cahier est offert, avec de nombreux avantages, aux membres de la Société des Amis du Musée gruérien.

Fondée en 1981 et éditée par la Société des amis du Musée gruérien (AMG), la collection Les Cahiers du Musée gruérien propose un nouveau numéro tous les deux ans depuis 1997. Chaque édition traite un thème unique, en lien avec les questionnements du moment, par des illustrations commentées, des interviews et des articles.

Dans cette vidéo Marcel Thürler, président des patoisants de la région, s'exprime au nom des siens au Musée gruérien de Bulle à l'occasion de la sortie du 13e Cahier du musée gruérien.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • David Glaser, reporter FONSART

    C’est avec une profonde tristesse que je viens d’apprendre la mort de Marcel Thürler, un véritable défenseur de la Gruyère et de son patois. Un fédérateur disparu vendredi dans sa 82e année, j’ai eu beaucoup de plaisir à le rencontrer dans le cadre des Journées du patrimoine et au musée gruérien, hommage lui sera rendu sur notrehistoire. En attendant, j’adresse au nom de la FONSART et de la communauté de notrehistoire.ch mes condoléances à sa famille et ses proches, plus particulièrement Carmen Buchillier.

18 novembre 2021
65 vues
0 like
1 favori
1 commentaire
6 galeries
00:02:58