Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Gymnase cantonal de la Cité Lausanne

Gymnase cantonal de la Cité Lausanne

1 décembre 2013
A.M. Martin
Anne-Marie Martin-Zürcher

Grand Hôpital - Gymnase de la Mercerie

Destiné à abriter les nécessiteux, il a été reconstruit en 1766-1771 à l'emplacement d'anciens bâtiments de même fonction attestés dès le XIIIe siècle.

"Le premier hôpital de Lausanne est fondé en 1282 par l'évêque Guillaume de Champvent. Il est alors dédié à la Vierge Marie et sera agrandi à plusieurs reprises au cours des siècles. L'ancien bâtiment est détruit après l'invasion bernoise et est totalement reconstruit par Rodolphe de Crousaz entre 1766 et 1771 et devient, avec l'Académie et l'Hôtel de ville, l'un des symboles architecturaux de cette période. Il est composé de trois ailes en fer à cheval et est situé à une extrémité de la colline de la Cité5.

Tout d'abord propriété de la ville de Lausanne, le bâtiment est racheté par le canton en 1806 et sert successivement de prison, puis à nouveau d'hospice et d'hôpital jusqu'en 1875. Il est utilisé dès 1879 comme bâtiment scolaire, dans le cadre du gymnase de la Cité et est inscrit comme bien culturel suisse d'importance nationale."

Texte tiré de: Wikipédia

*"Un site, une histoire, un lycée
Situé au cœur de la ville médiévale de Lausanne, le Gymnase ou Lycée de La Cité est installé dans des bâtiments historiques des XVIe et XVIIIe siècles:
- sur la colline de La Cité, face à la Cathédrale, l'Académie (ancienne Ecole de théologie), érigée en 1587, et, dans son prolongement sud, trois constructions plus tardives, la cure des professeurs, l'ancienne bibliothèque de la Faculté des Lettres et la maison Curtat;
- en contrebas, à flanc de coteau sud, la Mercerie (hospice, hôpital, prison, puis école à partir de 1879), édifice construit entre 1766 et 1771, et, en direction de l'ouest, ses annexes, les anciennes cure (1790) et église (1812) allemandes de Lausanne.

En trois étapes, de 1979 à 1986, les bâtiments ont tous été rénovés, jusqu'à subir, pour certains d'entre eux, une métamorphose intérieure complète. D'une intervention à l'autre, ils ont ainsi été aménagés aux exigences de l'enseignement. Partout, les rajouts contemporains, utilitaires ou artistiques, se sont intégrés à la qualité des lieux, en harmonie avec l'histoire de monuments classés d'intérêt national.

Le Gymnase de La Cité dispense une formation secondaire supérieure de trois ans en Ecole de maturité ou en Ecole de culture générale et de commerce. Outre la direction et le personnel administratif, quatre-vingt-dix maîtres assurent un enseignement de haut niveau à une quarantaine de classes. L'Institution, dans ses structures actuelles, poursuit sa vocation depuis 1962; enfin, de multiples activités complémentaires rehaussent sa qualité de vie et participent à son rayonnement."*

Voir: gymnasecite.ch

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Célestin Taramarcaz

    Entre 1811 et 1844, l'architecte Henri Perregaux fait référence à des réalisation concernant des "Changements divers dans l'hospice cantonal, établissement de nouvelles infirmeries, des bains, de la buanderie, de la cuisine et son fourneau, de la lingerie dans le comble de l'aile orientale, perron dans la cour, grille et loge du portier, restaurations diverses, etc. (les articles soulignés en 1827)" (P. Bissegger, "D'ivoire et de marbre", 2007).

1 décembre 2013
2,734 vues
0 like
0 favori
1 commentaire
3 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
100,724
5,844
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.