Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Choeur de l'église de Villette en 2019

Choeur de l'église de Villette en 2019

Philippe Chappuis

Sur cette image du choeur actuel, les stalles ont été remplacées par quelques sièges, ameublement lithurgique moderne, sur la droite, derrière le banc, la loge abritant la piscine lithurgique remontant à l'époque médiévale.

Pour compléter cette image du choeur, celle datée de 2009 de Anne-Marie Martin-Zürcher

Deux périodes de restauration se sont succédées au XXe s., celle de 1024-1932 (architecte Gilliard et Godet) et celle de 1998-1999 (Hans Niederhauser). La 1ère consistera en la consolidation-restauration du clocher, la réfection du choeur, le changement de la fenêtre axiale du choeur qui devient jumelée, retrouve son présumé état antérieur, arc brisé orné de remplage d'avant 1728, changement d'orientation de la table de communion, abaissement de la toiture de la nef, percement de nouvelles fenêtres et d'un oculus occidental remplaçant la grande fenêtre en arc brisé, un nouveau porche, une voûte en berceau lambrissée, transformation de la galerie et nouvelles stalles. Après suppression des badigeons et enduits successifs accumulés depuis la Réforme jusqu'au XIXe s., restauration des peintures médiévales du choeur par le peintre Ernest Correvon

En 1932, Charles Clément crée une peinture monumentale sur l'arc triomphal représentant la Sainte Cène.

En 1967, installation de l'orgue sur la galerie par les facteurs d'orgue Armagni et Mingot, les mêmes qui se sont chargé de l'orgue de choeur de la Cathédrale de Lausanne en 1969.

Le 2ème restauration choisira de conserver la dualité architecturale, église médiévale avec le choeur et le clocher, et église transformée au niveau de la nef exprimant une architecture des année 1930 renforcée par la fresque de Charles Clément. Elle reprendra les peintures médiévales du choeur qui s'étaient dégradées , mais aussi la peinture de Charles Clément. Travaux extérieurs: étanchéité du clocher, rétablissement de la polychromie du clocher en tuf, création d'unaccès extéreur au clocher, crépissage des façades. Travaux intérieurs: nouveau chauffage avec sondes géothermiques, éclairages relevge et restauration de l'orgue. Nouvel ameublement lithurgique.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,960
4,887
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.