Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Piscine lithurgique de l'église de Villette

Piscine lithurgique de l'église de Villette

13 juillet 2019
Philippe Chappuis

Mes racines protestantes expliquent sans doute mon étonnement devant ce terme de piscine, dont j'ignorais le sens lithurgique.Dans la paroi sud du choeur de l'Eglise de Villette se trouve effectivement cette loge munie d'un orifice d'écoulement. Elle est probablement d'âge médiéval. En recourant au glossaire à l'usage des lecteurs de la "Nuit des temps" édité par Zodiaque: piscine, de pisces, poisson en latin. Dans le rituel catholique, cette petite cuve avec écoulement en puits perdu où l'on verse les eaux de purification ayant servi au célébrant. Dès de XIIIe s., les piscines perdirent leur importance, le Pape Innocent III ayant ordonné que l'eau et le vin ayant servi à purifier le calice après la communion du célébrant soient absorbés par celui-ci

Cette piscine n'ayant pas de sens dans la lithurgie protestante, il n'est guère étonnant de la voir disparaître derrière les stalles avant et après la restauration de 1924 -1932

Philippe Chappuis
951 contributions

Mais elle est à nouveau visible après la restauration de 1999 de par le choix des architectes, suggérant que les concepts de la restauration des monuments anciens changent et qu'une sorte de clivage apparaît entre le respect de l'histoire d'un sanctuaire et la pratique religieuse du moment présent...

Une autre chose curieuse est la place donnée ici à la plaque de la restauration de 1924-1932 dans la loge de la piscine !

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,787
4,836
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.