La Suisse, terre de collectionneurs

Valérie Clerc

Si les banques, le chocolat et les montres caractérisent la Suisse, la passion des collections pourrait facilement compléter cette liste. Le nombre de personnes s'adonnant à ce loisir est impressionnant. Partons à la découverte de quelques personnalités historiques à qui l’on doit de belles collections romandes.

Friedrich Schwab (1803-1896), pape de l’archéologie lacustre

Plus près de chez nous, la toile d’indienne a permis au biennois Friedrich Schwab de se passionner pour l’archéologie lacustre. Le Musée Schwab à Bienne – actuel NMB – constitue à son origine un splendide écrin pour les trésors archéologiques. L’architecture du musée et son élégante rotonde n’est pas sans rappeler celle de l’ancienne Bibliothèque Nationale de France. C’est dire l’ambition du lieu et de son propriétaire.

Valérie Clerc
Rotonde de la Bibliothèque nationale de France, site Richelieu
Rotonde de la Bibliothèque nationale de France, site Richelieu

Gustave Revillod (1817-1880), roi de la porcelaine

A Genève, l’importante fortune personnelle de Gustave Revillod lui permet de sillonner les continents et d'acquérir de nombreuses œuvres d'art. Ses choix éclectiques et sa passion de l’Asie n’est pas rapport avec celle d’un ses contemporain, le lyonnais Émile Guimet. Les deux hommes construisent à la fin des années 1870 des musées pour présenter leurs prodigieuses collections au public. Genève voit sortir de terre Musée de l’Ariana, dont la galerie aux colonnes de marbres de qualité différentes représente le tour de force architectural.

Victor Tissot (1844-1917), amoureux de la Gruyère

Natif de Fribourg, Victor Tissot s’illustre comme éditeur et journaliste. Il collabore à la Gazette de Lausanne et avec de nombreux éditeurs français. En 1875, son récit de voyage en Prusse, Voyage au pays des milliards, obtient un succès énorme en France et en Suisse romande. Son ouvrage La Suisse inconnue, publié en 1888*,* décrit la Gruyère et les lieux négligés par les circuits touristiques. Les objets vernaculaires de sa collection personnelles forment le coeur des collections du Musée Gruérien de Bulle.

Alexis Forel (1852-1922), gaga de l’estampe

Cet artiste graveur formé à Paris est un spécialiste de l’estampe qu’il collectionne avec ferveur. Aidé de sa femme peintre, Emmeline Forel, ils constituent ensemble au cours de leur vie une collection de gravures européennes très complète allant du 16e au 19e siècle. Exposer cette collection représente leur souhait le plus cher. C’est à Morges, dans une ancienne bâtisse du 16e siècle de style gothique, que le couple concrétise son rêve.

Sources

« Victor Tissot », in Le Conteur vaudois, 14 juillet 1917 (en ligne: doi.org/10.5169/seals-213178)

Galerie notreHistoire.ch : "Victor Tissot (1844-1917)"

Article Wikipédia consacré à "Friedrich Schwab"

"Le Musée Forel dévoile l'aventure artistique de ses deux fondateurs", article de RTS Culture du 14 juin 2021.

Images de couverture: gravure tirée de l'article d'Horace de Vielcastel, "Les collectionneurs", in Revue des Amis Suisses de la Céramique, 1964 (en ligne: doi.org/10.5169/seals-395078)

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Valérie Clerc
108 contributions
22 juin 2023
42 vues
5 likes
1 favori
0 commentaire
6 galeries