Camille Blanc, maire d'Evian avec Robert Floret de l'Hôtel du Parc

Camille Blanc, maire d'Evian avec Robert Floret de l'Hôtel du Parc

1960
Yves Debraine, Lausanne
Clotilde Floret Saint-Cricq/Mairie d'Evian-les Bains

Camille Blanc était le maire d'Evian. On this picture taken by Yves Debraine avec Robert Floret, le directeur de l'Hôtel du Parc en

1960, on sent chez le premier magistrat éviannais une personnalité sympathique, ne se prenant pas trop au sérieux devant l'oeil du photographe lausannois Yves Debraine. Clotilde Floret Saint-Cricq qui a confié le fonds photographique de son près Robert Floret au service des archives de la Mairie d'Evian-les Bains. Devant l'entrée du grand hôtel du Parc où vont être signés les accords d'Evian deux années plus tard, on reconnait le maire d'Evian Camille Blanc, au volant du kart, Robert Floret, le propriétaire de l'hôtel et le journaliste sportif Bernard Cahier (voisin et ami de la famille Floret). On voit aussi la traction noire en dessous de laquelle l'OAS a posé l'une des deux bombes qui tueront Camille Blanc le 31 mars 1961. Camille Blanc était immensément respecté dans sa commune. Il avait été un résistant lors de Deuxième Guerre mondiale. L'annonce de la préparation d'une rencontre entre la délégation algérienne et le gouvernement français a été faite trop rapidement. Les autorités françaises n'avaient pas mis en place de protection policière spéciale.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
7 mars 2022
120 vues
1 like
0 favori
0 commentaire
1 galerie