Concours photo "La rue, témoin de nos passions": publiez-vous images jusqu'au 25 mars ! Toutes les infos
Roi malgré moi.

Roi malgré moi.

Vous pouvez me découvrir en cette année de gloire 1965 et l'âge de 10 ans. Par malheur, je fus couronné roi des petits à l'abbaye de Bretonnières. J'avais pris part au concours du tir à la carabine et j'étais très loin d'imaginer que je serais roi à cette édition, c'était la première fois que je tirais à un stand. Mais non pas à la carabine, car je tirais sur les moineaux d'habitude avec une autre carabine que me prêtait Alexis, le propriétaire de notre appartement d'Allaman.

Je n'en tire d'ailleurs nulle gloire, puisqu'en fait j'étais le seul de ma catégorie ! Je parlais de malheur, c'est pour exprimer mon désarroi de me voir obligé de donner le bras à une fille, et en plus, une fille que je n'avais ni vu d'Eve ni d'Adam.

A mes côtés, Yves Roy, qui ne semble pas plus à l'aise que moi. Quand aux reines du jour, aucun souvenir de leurs noms. Elles n'étaient pas du village, mais y venaient en vacances si je me souviens bien.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!