Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Pierre-à-Bot_744

Pierre-à-Bot_744

9 septembre 2007
Claire Bärtschi-Flohr
Claire Bärtschi-Flohr

Balade familiale sur les traces des curiosités préhistoriques neuchâteloises. Dite aussi "La pierrabot", ce bloc erratique a probablement été apporté par les glaciers qui recouvraient le plateau pendant la dernière glaciation.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Chère madame Claire Bärtschi-Flohr, pour une réponse un peu plus claire, voici un texte trouvé dans Wikipedia pour accompagner l'image de votre famille. Le bloc erratique granitique de la Pierre-à-Bot provient du massif du Mont Blanc. Il a été transporté depuis le Valais par le glacier du Rhône lors de la dernière glaciation, la glaciation de Würm. Le glacier du Rhône s'étendait depuis la vallée du Rhône, il continua vers l'arc jurassien, ou il se séparait en deux. Une partie allait dans la direction de Lyon sur l'actuel cours du Rhône. L'autre partie repartait vers l'est jusqu'à Soleure, c'est cette langue de glace qui a déposé ce bloc erratique à sa position actuelle.

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,549
6,698
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.