Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Victor Desarzens aurait 106 ans ce 27 octobre 2014

Victor Desarzens aurait 106 ans ce 27 octobre 2014

27 octobre 2014
Martine Desarzens
Martine Desarzens
  • Aujourd'hui, 27 octobre 2014, Victor Desarzens aurait 106 ans.

Je vous propose une photo du buste de l'artiste prise ce matin. Ce buste de Victor Desarzens a été réalisé par le sculpteur Suisse Casimir Reymond en 1964 dans l'atelier de l'artiste à Lutry. Cette même année Casimir Reymand a été frappé d'une grande épreuve en perdant son fils unique. Casimir Reymand s'est réfugié dans le travail en réalisant cette même année le buste de Victor Desarzens et celui Jean-Villard Gilles.

A ma connaissance ce sont les dernières œuvres de Casimir Reymond.

Casimir Reymond avec son modèle Jean-Villard Gilles, en 1964 dans son atelier de Lutry

Casimir Reymand dans son atelier en 1964 OK OK

Victor Desarzens à gauche sur la photo. écouter sur la 1ère: http://www.notrehistoire.ch/group/victor-desarzens/audio/1119/

image

Même pose des frères, 70 ans sépare ces deux photos......

Victor et Georges retrouvés

  • Victor Desarzens par Marcel Imsand

J'aime tant cette sublime photo; le regard est resté si perçant et vif sur la vie !

Elle montre Victor Desarzens, épuisé, amaigri et éprouvé par la mort de sa femme.

Louky notre mère venait de mourir après des mois de lutte contre un cancer, mon père l'a veillé nuit et jours jusqu'à sa mort.

Ce regard est celui d'un chagrin si profond que mon père disait chaque jours qu'il souhaitait mourir de chagrin, c'est ce qui est arrivé peu de temps après.

Marcel Imsand, ami de notre père à fait ce portrait de notre père le jour de la projection du film Plans-Fixes en 1984.

Victor Desarzens naquit à Château-d'Oex le 27 octobre 1908 de Charles, un maître boulanger protestant (Victor se convertira au catholicisme dans les années '30) et de Ida Sumi originaire de Feutersoey (entre Gstaad et Gsteig). Victor et son frère Georges seront guidés vers la musique par leur mère, qui, tout comme le père, ne jouait d'aucun instrument, mais était sensibile à la musique. Une fois terminées les études pratiques et théoriques au Conservatoire de Lausanne avec Denéréaz, Gagnebin e Fornerod (diplôme de concert en 1925) et l'étude du violon avec le violoniste, d'origine espagnole José Porta, les deux frères se rendirent à Paris, pour copier les partitions d'Antonio Vivaldi (déposées à la Bibliothèque Nationale) et pour se perfectionner auprès de Georges Enesco. Après une brève collaboration avec l'Orchestre de la Suisse Romande (OSR), Victor fonda un quatuor et un trio avec son frère Georges et donna en même temps des concerts de chambre avec Alfred Cortot. En 1941 il créa pour Radio-Lausanne un ensemble qui donnera des concerts déjà à partir de 1942 et dont il sera chef permanent depuis 1953: l'Orchestre de chambre de Lausanne. Dès 1950 il sera directeur du Musikkollegium de Winterthur. Avec ces ensembles, Desarzens présentera, en Suisse et à l'étranger, des oeuvres de compositeurs suisses et contemporains, parmi lesquelles celles de l'ami Frank Martin. Victor Desarzens mourra à Aran le 13 février 1986. Un fonds Victor Desarzens comprenant partitions, lettres,papiers personnels, etc., est conservé aux Archives de la Ville de Lausanne, rue du Maupas 47, 1004 Lausanne (adresse e-mail: archives@lausanne.ch). Victor Desarzens a aussi offert à l'orchestre du Musikkollegium de Winterthur sa bibliothèque et sa correspondance avec de nombreux compositeurs et musiciens (notamment Stravinsky, Malipiero, Dallapiccola, Martinu, Messiaen, Ansermet, etc.). Ce legs peut être consulté parmi les Collections spéciales des Bibliothèques de Winterthur", "Collections spéciales des Bibliothèques de Winterthur".

"Disparu en 1986, sait-on encore qui était Victor Desarzens ? Mesure-t-on, au-delà de la création de l'Orchestre de Chambre de Lausanne en 1942, quelle influence cruciale il a exercée en plus de trente ans d'activité sur le terreau culturel vaudois et helvétique ? Violoniste, chambriste, chef d'orchestre, penseur, épistolier intarissable, cet amoureux de nature et de bonne chair aura été aussi - surtout ? - cet infatigable découvreur de talents qui ne reculait devant aucun obstacle pour défendre les idées et les gens auxquels il croyait. C'est cet homme, et à travers lui toute une époque, que ce livre s'est fixé pour objectif de croquer. Entre mots et photos, on chemine du Pays-d'Enhaut de 1900 à la Lausanne du début de la radiodiffusion, on traverse la guerre, les années héroïques des premiers pas de l'OCL, séjourne à Winterthour et au Château de Muzot en hôtes comblés de la famille Reinhart, on se retire aussi à la Valsainte et chez les Bernardines de Collombey ; on rencontre bien sûr des musiciens, mais également des peintres, des écrivains, des médecins passionnés de musique… Toute la vie d'un temps passé mais pas révolu à travers la lunette d'un homme hors du commun, intransigeant par passion, passionné par nature. Quelque part entre tout là-haut et la terre. » Antonin Scherrer, biographe de Victor Desarzens

Casimir Reymond: Nommé professeur à l'Ecole cantonale de dessin à Lausanne en 1932, où il est un remarquable pédagogue, Casimir Reymond en assume bientôt la direction jusqu'en 1955. Un grand nombre de commandes, tant publiques que privées, vont être exécutées dans l'atelier qu'il acquiert à Lutry en 1934. Il aborde vers 1935 le vitrail, art qu'il cultivera jusqu'à sa mort. Après sa retraite, il explore des formes sculpturales de moins en moins figuratives; parallèlement, il peint des paysages sobres à l'aquarelle et grave des monotypes. Il est le premier lauréat du prix de la Fondation Wilhelm Gimmi en 1968. La même année, il perd son fils unique, né en 1935, et dans la douleur, se retire du monde. Les derniers mois de sa vie seront consacrés à la création de la fondation portant son nom.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
101,381
5,907
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.