Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
"La Séparation des Races"

"La Séparation des Races"

1 juillet 1939
© Collection Michel Savioz
Michel Savioz

Réservez en ligne sous

www.theatreanniviers.chLa pièce "La Séparation des Races" sera jouée cet été 2016 à Chandolin-Anniviers.
Notre projet consiste à développer une pièce de théâtre itinérante en plein air dans le village de Chandolin situé à 2000 m d'altitude.
L'idée est de faire déplacer les spectateurs dans trois lieux différents à savoir : «scène n°1 et n°4 : Au Calvaire », « scène n°2 : à La place de L'église » et « scène n°3 : à La place du vieux village ».
La metteuse en scène Yannick Poujol souhaiterait voir s'animer le village tout entier en plaçant des figurants dans plusieurs lieux du village. Elle désire également faire revivre et respecter au plus juste les années 1920. Les bénévoles seront vêtus d'habits d'époque et les cantines camouflées de façon à respecter l'atmosphère d'autrefois. En cas de mauvais temps, le public sera abrité sous un couvert.

« La séparation des races de Ramuz »

Tel est le titre d'un des plus beaux, des plus maîtrisés, mais aussi d'un des plus durs et des plus cruels romans de Ramuz.
Un jour de fin d'été, Firmin, berger valaisan, enlève dans les alpages une fille venue de l'autre côté de la montagne, une fille dont la beauté l'a séduit. Avec l'aide de ses compagnons bergers, il la redescend jusqu'au village, et l'installe chez lui, en dépit de l'hostilité de sa vieille mère…
Tout oppose les deux communautés villageoises, séparées par une haute chaîne de montagnes, franchissable seulement l'été : le terroir, l'habitat, les coutumes, la religion, la langue. Firmin, le ravisseur, habite un village du Valais francophone et catholique, sur l'adret ensoleillé de la montagne; le pays est riche (pays de vignobles et de cultures variées) mais les gens sont pauvres. Le village de Frieda, sa proie, est germanophone et protestant; pays d'ubac, où la neige reste plus tard, terre froide et pauvre, mais où les gens sont riches et vivent dans de belles maisons de pierre. Telle est la séparation des "races", mot auquel Ramuz donne une signification différente de celle qu'elle a généralement aujourd'hui.
La suite est à découvrir dans le très beau village anniviard de Chandolin où ce roman devenu spectacle mobile, se déplacera en décor naturel dans les rues et les beautés magnifiques de ce coin de pays !

Les Compagnons de la Navizence.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Michel Savioz
1,743 contributions
7 mars 2016
1,823 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
3 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,318
6,469
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.