Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Vie de l'Union chrétienne de jeunes gens UCJG/F de Vernier dans les années 1930_14 Repérage

28 février 2014
La Chaux-de-Fonds
Claire Bärtschi-Flohr
Claire Bärtschi-Flohr

J'ai extrait quelques notes tirées des Procès-verbaux de l'Union chrétienne de jeunes gens et jeunes filles (UCJG/F) des années 1926 à 1934, car elles nous montrent les préoccupations des jeunes gens de l'époque et de leurs mentors.

Claire Bärtschi-Flohr_Février 2014

Randonnée au Crêt-de-laNeige, 15 juin 1930 :

L'Union chrétienne de jeunes gens et jeunes filles, Section de Vernier, Genève, a tenu des procès-verbaux de ses séances.

J'en ai tiré quelques notes sur les séances des années 1926 à 1934. J'ai mis intégralement le compte-rendu de la séance du 24 février 1934, pendant laquelle les jeunes gens ont assisté à un exposé sur le protestantisme en Allemagne en ces temps-là. Cet exposé montre bien que les gens de l'époque n'étaient pas dupes face à la montée du nazisme, contrairement à ce que certains ont pu affirmer.

Première remarque : à chaque séance, un pasteur est présent, on y prie, on y entend une lecture biblique, on y chante des cantiques.

Quelques propos relevés au fil des séances :

8 mai 1926 :

« On prie la personne chargée de garder à disposition le ballon de jeu du groupe de ne pas le prêter le dimanche matin, afin que les unionistes aillent au culte. ( !) Jeu autorisé l'après midi. ( !)

10 octobre 1926 :

Exposé sur le fondateur des Unions : Georges Williams

En novembre 1926 et en janvier 1927 :

La tenue des séances a été interrompue à cause de la grippe.

22 janvier 1927 : Exposé d'un livre par Jean Dutoit sur Moscou soviétique. Cela occasionne un long débat, « car les points de vue diffèrent sur ces choses ».

2 avril 1927 : séance lors de laquelle on rappelle la date de fondation du groupe UCJG de Vernier : 13 juin 1925.

13 avril 1927 :

Nouveaux membres : John Souvairan, Chemin de l'Etang 6 et Charles Flohr, Cointrin.

11 juin 1927.

« Propositions individuelles : M. Souvairan demande qu'aux séances mixtes il ne règne plus cette atmosphère de froid, qu'on ait des séances plus intéressantes, avec une discussion, et qu'un rapprochement plus amical devrait se faire entre union des jeunes filles et jeunes gens. Le Comité lui répond qu'il fera tout son possible pour donner une suite favorable à sa demande mais qu'en revanche on lui indique différents sujets à traiter. »

17 juillet 1927 :

Lecture par René Duckert, le pasteur, d'un livre sur les atrocités turques en Arménie intitulé « le sang de ton frère crie jusqu'à moi ».

4 juillet 1931 : « ….partie récréative : au piano Mlle George qui joue d'abord une sonate de Beethoven puis elle accompagne M. Décosterd qui chante « Mireille ». Elle accompagne ensuite Mlle Champendal (Renée ou Loulette ?) qui chante « L'Ancien ». Pour ce chant, Jean Décosterd est au violon. Cette séance fut la plus réussie de l'année 1931. »

21 novembre 1931 :

René Duckert, le pasteur, leur parle de la terrible maladie qu'est la tuberculose…. Etude de Léo Reymond : Le Roi David.

Séance de Noël :

Numéros des cantiques 28, 31, 30

4 mars 1933 :

« Léo fait le récit du « kilo du chômeur », sa tournée aux Eaux-Vives, du succès de la collecte. Dans sa tournée à Veyrier et Troinex la collecte est agrémentée de nombreuses péripéties, des chômeurs sont lâchés, retrouvés puis à nouveau lâchés, enfin retrouvés et tout cela lui causant beaucoup de soucis…….

« Charles Flohr nous parle de son travail d'acquisiteur d'assurances à Lyon et de la manière de convaincre les gens à s'assurer. »

25 mars 1933 :

« Causerie de Berthoud sur les « sans dieu », les communistes : Cela crée des discussions fâcheuses entre les membres. »

22 avril 1933 :

Causerie sur les partis et la politique en France.

Autres sujets de cette année-là à d'autres séances : L'Ecosse, Le docteur Schweizer.

27 janvier 1934 :

Causerie sur le travail des missions en Afrique : Bonne conscience et bonne foi : « gens primitifs à qui on vient apporter la vie spirituelle ».

10 février 1934 :

Le protestantisme en Italie.

24 février 1934

16 membres présents, soit 5 jeunes filles, 11 jeunes gens.

« Nous commençons avec un peu de retard, Mr Duckert qui a téléphoné à Mr Marion nous apprend que ce dernier nous a complètement oubliés, mais qu'il monte à l'instant.

Mr Marion nous parle du « Protestantisme en Allemagne ».

« Les protestants et chrétiens en général ont vu l'avènement d'Hitler au pouvoir comme une délivrance, surtout contre la propagande formidable des communistes.

L'Allemagne qui est le berceau de la Réforme passe actuellement par une crise religieuse très aiguë. A ces débuts, ce n'était pas une crise politique, comme nous l'aurions pensé, mais bien une crise religieuse, due surtout au fait que l'église voulait imiter l'Etat c'est-à-dire nommer un évêque dirigeant toutes les églises allemandes.

Après bien des discussions inutiles, l'ordre ne régnait toujours pas. Pour supprimer ces conflits, l'Etat nomma des commissaires officiels chargés du contrôle des églises.

Il serait trop long de parler ici de toutes les difficultés résultant de ce nouveau régime.

Le chauvinisme allemand est poussé jusqu'à la folie ; des membres même de l'église proclament Hitler le « Saint Esprit » de l'Allemagne bien entendu, et remplacent la croix de Jésus par la croix gammée.

Le 80 % des protestants acceptent le paragraphe aryen ; c'est-à-dire : pour être pasteur, il faut être allemand, de parents allemands, de grands-parents allemands, etc. etc.

Dieu a créé le peuple allemand. C'est pour qu'il existe, donc conservons précieusement la race. Tout bon aryen comme on dit, est chrétien. Et tout chrétien est assurément de pure race allemande.

Une petite opposition s'est manifestée, mais hélas bien vite réduite à néant par la pression hitlérienne. L'Allemagne professe actuellement dans sa majorité le culte des héros germaniques. »

Signé : V. Collelli »

7 avril 1934 :

Causerie sur François Coillard, missionnaire.

28 avril 1934 :

Causerie sur l'Espagne : « toute puissance de l'église : la révolution facilite le mouvement de la réforme religieuse et la liberté de pensée ».

12 mai 1934 :

Causerie sur l'histoire du protestantisme en France.

20 octobre 1934 :

Causerie sur l'Egypte.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,639
6,674
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.