Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Bretigny-sur-Morrens

Bretigny-sur-Morrens

20 août 2013
A.M. Martin
Anne-Marie Martin-Zürcher

Camionnette transformée en scie à bois à domicile se trouvant devant le café du Soleil à Brétigny-sur-Morrens.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Albin Salamin

    Ça existe encore!, J'ai connu ce genre d'engin dans mon enfance car mon père faisait venir le scieur avant l'hiver. Il nous fallait ensuite fendre le bois et surtout le ranger bien au sec.

  • Anne-Marie Martin-Zürcher

    Eh oui, ça existe encore ! Moi aussi j'ai connu cette époque. Mes parents achetaient du bois et demandaient au scieur qui passait une fois par an de le débiter en bois de chauffage. Comme quoi les années passent mais certaines habitudes restent dans certains villages.

  • Martine Desarzens

    Pareil; souvenir d'enfance...je n'ai jamais revu ce genre de camionnette....peut-être qu'avec la crise ce métier revient ! En tout cas cette photo est extra, merci!

  • Nicolas Ogay

    Ah, vous aussi! Moi c’était dans les années ’60-70 à Chernex, devant la « grange du bois », au Carroz. J’étais gamin, mais je me souviens bien de ce grand gaillard, alors âgé de 60-70 ans environ, qui venait de Palézieux (sauf erreur) avec sa Citroën 2CV de la première heure, également transformée en scie roulante. Il ressemblait étonnamment à Jacques Tati, grand, regardant de haut, probablement à cause d’une excroissance des paupières, il aurait pu jouer dans « Trafic ». Pas forcément commode, il fallait suivre la cadence pour donner les morceaux de bois à scier et surtout ne pas s’approcher de la machine de trop près ! Mon grand-père maternel s’était fait quelques fois rabrouer ! Je suis assez ému de voir ce véhicule ! J’aurais tant aimé en avoir une photo, de cette 2CV particulière ! Mais, à l’époque, on ne faisait visiblement pas autant de photos qu’aujourd’hui ! Et puis on (ils !) était là pour bosser, pour que Tante Lili et Tante Jeanne aient du bois pour se chauffer et faire la cuisine ! Bon. Mon frère et moi, on aidait un petit peu, mais on jouait surtout autour de la fontaine ! (voir l’endroit, la dernière photo tout en bas du sujet, on voit bien la fontaine et la « grange du bois » avec sa façade en bois ! http://www.notrehistoire.ch/photo/view/42583/ ). Un grand merci pour cette photo, Anne-Marie!

  • Anne-Marie Martin-Zürcher

    Cher Nicolas, C'est un réel plaisir de vous lire. Vous racontez si bien vos souvenirs d'enfance. Mille mercis. Je lis que vous aviez une Tante Jeanne. ( pas la même que dans la chanson de G. Bécaud !!!) Je plaisante.... Au plaisir de vous lire avec d'autres documents. Amitiés. Anne-Marie

  • Nicolas Ogay

    Merci Anne-Marie, c'est gentil ce que vous me dites! Il faut dire que j'ai eu la chance d'avoir une enfance formidable, partagée entre Lausanne et les hauts de Montreux ! ...et Tante Jeanne, oui, ma Grand-Tante, en fait...rien à voir avec les "tantes Jeaaaaaane" de Gilbert Bécaud ! Ha ha ha! : elle n'avait plus que 3 dents et elle piquait quand on l'embrassait!! Mais ce qu'on l'aimait, je ne vous dit pas!! J'en ferais un sujet, une fois! (voir: http://www.notrehistoire.ch/photo/view/42641/ )

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
107,307
6,669
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.