Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Visite au Château de Nyon_750

Visite au Château de Nyon_750

18 juillet 1948
Albert Flohr
Claire Bärtschi-Flohr

«Le château et son histoire

Le château est à l'origine une maison forte édifiée par les Cossonay-Prangins au milieu du XIIe siècle. Les comtes de Savoie s'en emparent en 1293 et le transforment de manière importante dès 1360 (adjonction des deux tours côté lac et, sans doute, d'une cour intérieure). En 1536, lors du passage à la Réforme, la Maison de Savoie, chassée par les Bernois, quitte Nyon. De grands travaux, qui donnent au château sa forme actuelle, sont entrepris par Leurs Excellences de Berne de 1574 à 1583. Après la Révolution vaudoise de 1798, le château est acheté en 1804 par la Ville de Nyon au Canton de Vaud nouvellement créé. Le bâtiment abrite désormais les tribunaux, les assemblées du conseil communal, les prisons et, depuis 1888, le musée. Perdant peu à peu ses attributs défensifs, le château devient avant tout un bâtiment administratif. En 1947, les maisons situées devant l'édifice sont détruites et permettent l'aménagement d'une vaste place ; la vision sur la forteresse en est ainsi complètement modifiée. Quatre siècles après les travaux entrepris par les Bernois, le château est entièrement restauré entre 1999 et 2006. » (Lu sur le site chateaudenyon.ch)

Extrait du journal de ma grand-mère, Charlotte Champendal-Glayre (1882-1968), que l'on voit à droite, sur la photo. A sa gauche, Renée Flohr et ses trois filles :

« Juillet 1948_ Vernier, Genève.

Lundi 5, après les promotions, Claire est partie en colonie avec ceux du Petit-Saconnex.

Le 18, par un jour de pluie, de brouillard et de vent, nous sommes allés la voir à Arzier.

Comme il faisait très mauvais temps et que Claire s'ennuyait, nous l'avons ramenée.

A Nyon, nous avons dîné et visité le Musée du Château et sommes revenus en bateau et assisté à Genève aux courses de canots*, contents, tous, de revenir dans notre Genève, où il faisait vraiment plus chaud. Juillet a été très froid et pluvieux. Chez Renée, où je suis restée plusieurs jours, ils allumaient du feu. »

*La société Nautique de Genève organisait des régates et des joutes nautiques.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
94,122
4,809
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.