De souvenir en souvenir dans la vallée de Conches

De souvenir en souvenir dans la vallée de Conches

5 janvier 2023
Marie-José Wiedmer

La place du village de Niederwald héberge une statue en l'honneur du "Roi des hôteliers" César Ritz (1850-1918). Sur le socle figure la phrase suivante "Parcourir le monde avec des ailes à l'esprit et la nostalgie au cœur".

Les lieux où nous avons été heureux retiennent une part de notre cœur, les lieux où nous avons été malheureux une part de notre âme.

Marcel Proust

Comme d’autres régions de montagne, la vallée de Conches inspire des souvenirs, bons et mauvais. Pour certains, c’est un lieu de détente et de ressourcement, où ils peuvent se déconnecter du stress de la vie quotidienne, en contemplant la beauté des paysages environnants, en respirant l'air frais des sommets et en rencontrant des habitants chaleureux qui aiment parler de leur culture et leurs traditions. Pour d’autres, la vallée évoque des souvenirs douloureux et de désolation, liés à la perte d’êtres chers (Fig 1), aux dommages matériels causés par des avalanches, glissements de terrain, crues, inondations mais aussi incendies … autant de désastres d’origine naturelle (Fig 2) et humaine, auxquels la communauté conchoise fait face depuis la nuit des temps.

Que les souvenirs soient heureux ou tristes, ils sont tous précieux. Ils font partie du parcours de vie et du patrimoine de la vallée, dont les lieux de souvenir participent à renforcer le sentiment d’appartenance et d’identité locale. Ces lieux, souvent marqués d’un objet commémoratif, reflètent l’histoire, les valeurs et les émotions profondes de ses habitants. Ils permettent de se remémorer les souvenirs partagés et les moments passés ensemble. Ils renforcent les liens sociaux et contribuent à établir des relations entre villageois, touristes et visiteurs pour dispenser à travers les générations des expériences et des sensations communes.

Qu’ils soient plaques, mémoriaux, stèles, statues, fresques, croix, souches, symboles … gravés, sculptés, colorés…, ces objets servent à honorer la mémoire d'une personne célèbre (Fig 3) ou d'un héros local, à rappeler un événement marquant de l'histoire, à célébrer une réussite ou un accomplissement particulier ou encore à sensibiliser le public à une cause ou à un enjeu important.

Le présent dépliant met alors en lumière douze objets commémoratifs évoquant des moments de bonheur ou d’infortune des douze villages de la haute Conches, à savoir

• Les batailles perdues, l’une par le Duc Berthold V de Zähringen en 1211 et l’autre par les Bernois en 1419, qui ont dicté l’inscription « Aux héros d’Ulrichen » ; (Fig 4)

• Le chute d’un bloc de pierre, provoquant le décès d’un ouvrier pendant la construction de la chapelle de Selkingen. Selon la légende, d’autres ouvriers auraient offert l’ex-voto de 1678 pour invoquer la protection divine ;

• L’intercession lors d’épreuves ou de maladies des 14 saints auxiliaires, figurant dans le tableau de 1719 qui surplombe l’autel de l’une des chapelles de Ritzingen ;

• L’imposante stature du légendaire muletier Weger Baschi, né en 1759 à Geschinen, chargeant sa mule sur ses épaules pour enjamber l’arbre abattu par d’autres compères, jaloux de sa force surnaturelle ; (Fig 5)

• La terrible avalanche du 17 janvier 1827, qui a englouti les villages de Biel et Selkingen, détruisant 46 bâtiments et ensevelissant 89 villageois, dont 38 ont pu être sauvés ;

• Le célèbre hôtelier César Ritz né à Niederwald en 1850 et considéré comme l’un des pionniers de l’industrie hôtelière de luxe ;

• L’incendie d’Obergesteln du 16 septembre 1868, dû probablement à un feu de cuisine, détruisant plus de 70 maisons et privant 400 villageois de logement ;

• La destruction par le feu de la quasi totalité du village de Blitzingen dans la nuit du 12 au 13 septembre 1932, piégeant 24 personnes dans leurs maisons ; (Fig 6)

• La conception et la construction par l’ingénieur suisse Albert Imsand du tunnel de base de la Furka, dont la mise en service a eu lieu le 25 juin 1982 ;

• La gigantesque coulée de neige, qui s’est abattue le 24 février 1970 à Reckingen, balayant 8 bâtiments et entraînant le décès de 11 habitants et de 19 soldats ; (Fig 7)

• Les fortes pluies du 2 août 1987 qui ont conduit au débordement du Münstigerbach entraînant d’importants dégâts dans le village de Münster ; (Fig 8)

• Le rappel de la foi chrétienne et du symbole de la protection divine par la présence de croix qui, à l’instar de celle de Gluringen, représentent la crucifixion du Christ.

Pour tout renseignement complémentaire : latitude.ch/evenements/goms-20...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Sylvie Bazzanella

    Intriguée par cette oeuvre, souhaitant connaître le nom de l'artiste à qui l'on doit cette sculpture, j'ai contacté le district de Conches qui nous communique les renseignements suivants :

    La statue en bronze de la fontaine César Ritz située sur la place du village de Niederwald a été offerte en 1994 à la population du village par Monique Ritz, la belle-fille de César Ritz et dernière représentante de la dynastie Ritz.

    L'oeuvre a été réalisée par le sculpteur Hans Loretan (1920-2008) et l'inscription gravée dans la pierre est due à la plume du journaliste Raymond Wirthner.

    e-newspaperarchives.ch/?a=d&am...

    Voir aussi : notrehistoire.ch/entries/Kj4BX...

Marie-José Wiedmer
11 contributions
7 avril 2024
18 vues
1 like
0 favori
2 commentaires
3 galeries