Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
La Fenice, Venise,  de Henriette Grindat

La Fenice, Venise, de Henriette Grindat

Martine Desarzens

Cette photo m'a été offerte par Henriette Grindat immense photographe amie de mes parents.

Elle a fait cette photo lors de son retour à Venise en 1960 environs.

C'est un témoignage très rare de l'interieur de La Fenice, puisque cette photo a été faite par Henriette Grindat, avant qu'il ne brûle une fois de plus en 1996.

La Fenice, voir aussi :http://www.vodeo.tv/documentaire/la-fenice-le-grand-theatre-de-venise

..."La Fenice (en français : « le phénix »1) est un opéra construit à Venise au XVIIIe siècle dans le style néo-classique avec une salle proposant cinq étages superposés de loges finement décorées en rouge et or.

Il est, avec la Scala de Milan et le Teatro San Carlo de Naples, l'un des temples les plus prestigieux de l'opéra italien. La Fenice a vu la création des plus beaux opéras de Verdi, Rossini, Bellini, Donizetti...

En 1789, le théâtre San Benedetto du quartier de San Marco de Venise brûle et la noblesse de la ville décide de faire construire une nouvelle salle par l'architecte Gian Antonio Selva. Elle est inaugurée le 16 mai 1792 avec un opéra et un ballet « I giuochi di Agrigento » (Les jeux d'Agrigente) de Giovanni Paisiello.

Ce haut-lieu des cultures italienne et européenne acquiert une grande renommée et présente des opéras, des pièces de théâtre, des ballets et des concerts de musique classique.

En 1832, le théâtre est détruit par les flammes et reconstruit à l'identique en 1836 par les architectes Giambattista et Tommaso Meduna et décoré par Tranquillo Orsi.

De 1820 à 1839, Francesco Bagnara y crée les décors des plus grands chefs d'œuvres de l'art lyrique italien (Lucia di Lammermoor, etc.) dont les esquisses sont conservées au Museo Correr.

Dès 1844, Giuseppe Verdi y crée Hernani suivi de Attila, Rigoletto, La Traviata et Simon Boccanegra.

Après guerre, La Fenice occupe une place prépondérante dans l'opéra italien et accueille les œuvres modernes de Stravinsky, Britten, Prokofiev...

En 1996, alors que le théâtre est l'une des références mondiales de l'art lyrique, il est à nouveau détruit, le 29 janvier, par un incendie criminel. La ville de Venise, aidée par l'État italien, par l'Unesco et par d'importantes donations du monde entier, font, pour la troisième fois, renaître le théâtre de ses cendres à l'identique - « com'era e dov'era » (comme il était et où il était) - de son luxe d'origine après 8 ans de travaux et 60 millions d'euros.

Il est inauguré le 12 novembre 2003 avec La Traviata de Giuseppe Verdi, mise en scène par Robert Carsen..."

extrait de l'historique de La Fenice de Wikipédia

et aussi :http://www.notrehistoire.ch/photo/view/38075/?msg=photoUpdateSuccess

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Martine Desarzens
885 contributions
11 avril 2012
272 vues
2 likes
1 favori
0 commentaire
4 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,610
6,338
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.