Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Genève, rue des Allemands

Genève, rue des Allemands

Editions Charnaux Frères, Genève
Albin Salamin

"Rue de la Confédération, anciennement Rue des Allemands".

Il est admis que la "basse ville" de Genève ne date que du 13ème siècle. On attribue cette création à l'établissement des foires à Genève et que l'agrandissement de la ville dans cette région est beaucoup dû au comblement d'une partie du lac. Le nom de Rues Basses daterait du 17ème siècle.

La grande rue principale était bordée de trottoirs avec des avant-toits, nommés Dômes (voir aussi), bordés d'échoppes ou hauts-bancs**. Cette grande rue était divisée par des rues transversales et chaque partie portait un nom différent. A la première partie des Rues-Basses, qui va du bas de la rue de la Cité* à la place de la Fusterie, où se regroupaient les marchants allemands et suisses allemands durant les foires, on lui donna donc ce nom de "Rue des Allemands".

A cette époque, la rue des Allemands était divisée en deux, la rue des Allemands-dessus et la rue des Allemands-dessous.

Cette rue prit le nom de Confédération après la guerre de 1914-1918 à la suite d'un fort mouvement germanophobe provoqué par l'invasion allemande en Belgique neutre. Décret du Conseil administratif 19 février 1919.

En 2016:

Sur la droite, au bas de la rue de la Cité (ancienne rue des Libraires), se trouve la fontaine de l'Escalade. Remarquons que dans la rue de la Cité, passait autrefois un tram.

** Haut-vents:

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
92,868
4,628
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.