Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Compesières, l'église et la Commanderie

Compesières, l'église et la Commanderie

9 juin 2017
A. Salamin
Albin Salamin

C'est en 1270, qu'on retrouve dans des écrits de l'histoire locale, le nom de Compesières à l'occasion de la donation par l'Évêque de Genève, Aymon de Menthonay , du sanctuaire qui s'y trouvait, à l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem qu'on appela aussi plus tard les chevaliers de Malte.

Probablement qu'un petit village devait existait à cet emplacement. En 1815, Compesières, une belle et grande commune sur le territoire Sarde, fut rattachée à L'État de Genève. En 1851, elle fut scindée en deux pour donner deux communes, Bardonnex et Plan-les-Ouates, division plus politique que religieux puisque la paroisse subsista, gardant le nom de Compesières.

Remarquons que le château fut occupé par les Bernois entre 1536 et 1557 avant d'être cédé à la Savoie.

Aujourd'hui, Compesières c'est surtout, la Commanderie construite au XVème siècle (1435?) par Guy de Luyrieux et l'église qui a été reconstruite et agrandie entre 1834 et 1835 par l'architecte Louis Bernard.

Austères et trapus, l'ensemble se détache bien des champs et ciel. Riche en histoire, le site a attiré l'attention du Département fédéral de l'Intérieur qui recommande d'interdire toute nouvelle construction afin de préservé les silhouettes des bâtiments.

L'entrée du musée:

Après la restauration de l'édifice en 1735, le bâtiment a été cédé à un négociant de Genève en 1796. Mais la commune de Bardonnex récupère le tout après des enchères en 1822. L'école attenante a été construite entre 1899 et 1900. Entre 1954 et 1955, une importante restauration de l'extérieur du château fut réalisée et les Tours furent reconstruites.

En 1971, la Commanderie a été restaurée et le second étage abrite la salle des Chevaliers et le Musée de l'Ordre souverain et militaire de l'Ordre sous la direction de Edmond Ganter, chevalier Grand-Croix de Grâce Magistrale de l'ordre Saint-Jean de Jérusalem de Malte, historien, député du Canton de Genève dont la tombe se trouve dans le cimetière de Compesières.

notrehistoire.ch/medias

La visite du lieu permet de voir la magnifique salle des Chevaliers et son majestueux plafond du XVème siècle (1629-1630):

Une des parois:

Enfin, une visite du petit Musée permet de connaître "en partie" l'histoire de l'Ordre de Malte et en particulier, celles des Hospitaliers.

Sources:

  • Patrimoine, 1972 (67), Daniel Buscarlet
  • Journal de Genève, 24-15 octobre 1970
  • L'Illustré, N:6, Février 2000
  • La Liberté, 30 août 1988
Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,770
4,722
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.