Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Lausanne Ouchy statue J.P. Delamuraz

Lausanne Ouchy statue J.P. Delamuraz

25 juillet 2012
A.M. Martin
Anne-Marie Martin-Zürcher

Buste de Jean-Pascal Delamuraz se trouvant dans le parc en face du débarcadère d'Ouchy-Lausanne. Il fut syndic de Lausanne, conseiller d'état et enfin conseiller fédéral.

(Pauvre Monsieur Delamuraz, il mériterait un bon nettoyage, car les oiseaux s'en sont donnés à coeur joie.)

Jean-Pascal Delamuraz en dates:

1er avril 1936 Naissance à Vevey
1964 Adjoint au directeur administratif de l'expo nationale de Lausanne
1965 Secrétaire permanent du Parti radical vaudois, il fait ses premiers pas au Conseil communal de Lausanne.
1970 Elu à la Municipalité, il prend en charge les travaux publics.
1974 Elu syndic
1975 Elu au Conseil national
1981 Elu au Conseil d'Etat, il dirige le département de l'Agriculture, de l'Industrie et du Commerce.
7 décembre 1983 Elu au Conseil fédéral pour remplacer un autre Vaudois, Georges-André Chevallaz, il prendra la tête des départements de la Défense (jusqu'en 1984), puis de l'Economie.
1989 Président de la Confédération pour la première fois.
6 décembre 1992 La Suisse dit non à l'Europe au terme de ce qu'il qualifiera de «journée noire».
1996 Seconde année de présidence de la Confédération.
31 mars 1998 Dernier jour au Conseil fédéral. Il sera remplacé par Pascal Couchepin.
Le 4 octobre 1998, à 62 ans, Jean-Pascal Delamuraz décède d'un cancer dans sa ville de Lausanne. 200'000 Vaudois suivent ses obsèques.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Desarzens

    Licencié en sciences politiques de l’Université de Lausanne, président de l’Association générale des étudiants, il fait ses premiers pas dans la vie publique grâce à l’Exposition nationale, dans laquelle il occupe la fonction de directeur administratif adjoint. Repéré par les chefs radicaux qui patronnent l’événement, il est chargé, ensuite, d’organiser le secrétariat permanent du parti radical vaudois, avant d’en prendre la direction. Conseiller communal de Lausanne en 1966, il est élu en 1969 à la Municipalité de la capitale vaudoise. Il dirige d’abord le dicastère des travaux publics avant d’accéder à la syndicature, en 1974. Extrêmement populaire, ancré dans sa « commune » d’Ouchy, très fidèle au Cercle démocratique, il se dresse comme la figure de proue du radicalisme des années 70 et 80. Il est président de la Confédération en 1989 et 1996. Voir ;http://www.notrehistoire.ch/video/view/703En décembre 1992, une défaite cruelle anéantit les espoirs de la Suisse de se rapprocher de l’Europe et Delamuraz, par sa réaction violente au soir du scrutin, sortira isolé. Voir un dimanche noir :http://www.notrehistoire.ch/video/view/1405/, Lire également l' article de Claude Zurcher;http://www.notrehistoire.ch/article/view/879/Obsèques et l'hommage; http://www.rts.ch/archives/tv/information/tout-a-l-heure/3443114-l-hommage.htmlLe souvenir, également; http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/21245269

1 août 2012
1,578 vues
1 like
1 favori
1 commentaire
3 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,463
6,579
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.