Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Quel pont ?

Quel pont ?

album Mery Giorla et Léon Monnier
hoirie Léon Monnier

Il semble bien fragile ce pont au-dessus de la rivière. Laquelle ? Kwaï ? Sans doute pas. Nous sommes peut-être dans le val d'Anniviers au-dessus de la Navizence. Je me risque à cette hypothèse, cette photo appartenant à l'album de Léon Monnier (1902-1988).

Peut-être s'agit-il d'une construction éphémère ?

Il semble qu'il s'agisse des mulets affectés au service de la poste comme sur cette carte postale :

Bien malin qui saura nous apporter un petit éclairage...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Michel Savioz

    N'est-ce pas plutôt un pont construit durant la guerre et traversé par une section de tringlots ?

  • Pierre-Marie Epiney

    Ce qui expliquerait l'aspect précaire de la construction. Est-ce que ça te semble en Anniviers ?

  • Michel Savioz

    Est-ce que Léon Monnier était dans la troupe de génie à l'armée? Je vois sur son livret militaire "infanterie" mais est-ce qu'ils construisaient aussi des pont?

    • Pierre-Marie Epiney

      notrehistoire.imgix.net/photos... Je ne crois pas qu'il appartenait à une troupe de génie mais plutôt cp de mitrailleurs de montagne. Par contre, un de ses albums est dédié au militaire avec beaucoup de photos souvenirs. Celle-ci n'était cependant pas précisément dans cet album mais comme l'organisation de ceux-ci est due à Christiane, il est possible que cette photo se soit égarée et soit bien en rapport avec l'activité militaire.

    • Michel Savioz

      Oui c'est bien possible

    • Pierre-Marie Epiney

      Donc adieu la poste au mulet et vive "le Pont de la rivière Kwai" !

  • Albin Salamin

    Vu la structure du pont de bois, je ne pense pas qu'il s'agisse d'une construction "éphémère". Ce type de pont en forme d'arc demande une grande connaissance des structures et de la résistance des matériaux. A une certaine époque, seuls d'excellents charpentiers savaient construire ces ponts. Construit par l'armée? trop compliqué pour des soldats de milice! Il est vrai qu'on a ajouté quelques "béquilles" sous le pont pour le consolider mais cela était probablement nécessaire vu l'âge du pont et qu'avec la pluie, la neige, le bois se détériore et que l'entretien (changement de certaines poutres) coûtait très cher. On fait de même avec certains ponts en béton du siècle passé (exemple Riddes et son "cancer") .

  • Albin Salamin

    Je me permets d'ajouter qu'effectivement c'est une colonne militaire mais vu le grade de M. Monnier cette photo "militaire" a très bien pu être prise ailleurs qu'en Anniviers. Je sais que dans le Haut-Valais, ces ponts de bois étaient fréquents. Par la suite on les a remplacés par des ponts de pierre plus solides et plus résistants aux caprices de la météo. Le bois valaisan intéressant pour la construction des ponts n'était pas très important.

Pierre-Marie Epiney
1,817 contributions
28 août 2020
47 vues
1 like
0 favori
10 commentaires
6 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
102,583
6,097
© 2020 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.