Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

G.Verdi, Rigoletto, OSR, Alexander Krannhals

22 octobre 1944
René Gagnaux et sources citées
René Gagnaux et sources citées
René Gagnaux
1,321 contributions
Verdi, Rigoletto, distribution

Photo-montage réalisé sur la base du programme radio publié en page 1211 de la revue Radio Actualités du 19 août 1949

Un enregistrement fut fait par Radio-Genève le 22 octobre 1944 sur 16 disques 25cm «Acétate noir sur métal», dans la version chantée en italien. Par contre, la version radiophonique diffusée dans la même soirée sur Sottens, puis rediffusée en extraits, mais aussi dans son intégralité, par exemple le dimanche 21 août 1949, aurait été celle d'Edouard Duprez, en français, si l'on en croit les programmes radio publiés. Mais ce n'est peut-être qu'une erreur dans les programmes, car il semble peut probable que Radio-Genève ait enregistré deux versions?! Celle chantée au Grand-Théâtre était par contre bien en français, ainsi qu'on peut le lire dans divers compte-rendus de cette époque.

Les disques furent par la suite conservés à la Phonothèque Nationale Suisse sous la référence DAT16213, puis récemment digitalisés et proposés en écoute sur une page de leur site.

Le document marque certes son âge, mais il est est exceptionnel, car dans les années 1941 à 1950 Alexandre Krannhals et l'OSR ont souvent joué cet opéra à Genève et à Lausanne, avec très grand succès. Alexandre Krannhals a dirigé de nombreux opéras en Suisse Romande, par exemple La Bohème de Puccini (1942), Manon de Massenet (1942), Blanche-Neige de Schubert/Weingartner (1942), L'enlèvement au sérail de Mozart (1943), La Chauve-Souris de Johann Strauss (1943), La Traviata de Verdi (1943), Madame Butterfly de Puccini (1944), La Tosca de Puccini (1944), pour n'en citer qu'une partie. En parallèle de son activité à l'opéra, Alexander Krannhals dirigea souvent l'OSR en concert.

Rigoletto a toujours été très populaire à Genève, c'est avec cet opéra qu'Alexandre Krannhals avait débuté en Suisse Romande; ses 1er et 2e actes furent retransmis par Radio-Genève le 24 octobre 1941:

René Gagnaux
1,321 contributions
Verdi, Rigoletto, Krannhals, Mestrallet

Photo-montage d'extraits des pages 1324 et 1338 de la revue Radio Actualités du 17 octobre 1941, No 42

Après la saison 1949-1950, Alexander Krannhals ne dirigera plus souvent en Suisse Romande, suite à une activité de plus en plus intense à l'étranger, avant tout aux Pays-Bas, puis en Allemagne.

De son intense activité en Suisse Romande ne subsistent probablement que très peu d'enregistrements. En 1944, une reprise de Rigoletto ouvrait la saison 1944-1945, et c'est à cette occasion que la version radiophonique fut réalisée. Elle est d'autant plus intéressante, qu'elle permet d'entendre des chanteurs très populaires à cet époque, mais dont pas ou peu d'autres enregistrements ont survécu.

Un écho de cette ouverture de saison:

"[...] AU GRAND-THEÂTRE: «Rigoletto», de Verdi

C’est par une représentation de l'opéra justement populaire de Verdi que s'est ouverte la saison lyrique à Genève, devant une salle bien garnie, dont les couloirs du «poulailler», envahis de spectateurs debout, rappelaient sans doute à plus d'un vieil habitué les soirées fastes d'un passé brillant et révolu.

Au reste, l’oeuvre de Verdi, pour laquelle on s'était assuré le concours de plusieurs artistes du Stadttheater de Bâle, fut bien «enlevée». Mais il fallut attendre le troisième acte et le désespoir de Rigoletto pour que se créat vraiment cette atmosphère électrique due à l'intime fusion de tous les éléments. M. Desider Kowacs (Rigoletto) et Maria Sigri (Gilda) connurent dans cet acte, auquel ils surent conférer toute son intensité dramatique, un succès considérable autant que légitime. M. Kowacs est un grand artiste. La voix est ample, bien étoffée, l'articulation remarquable, le jeu de scène très sûr. Mme Sigri, douée d’une voix souple et belle, sut être souvent une émouvante Gilda.

Les autres rôles étaient tenus par M. Byslaw Wosniak (le duc de Mantoue), dont on connaît chez nous les qualités, par Mme Margrit von Syben, vraiment excellente à tous les points de vue en Maddalena. MM. Mestrallet, Beckmans, Chambaz, Berthet et Burgnard, Mmes Orval et Denizot complétaient heureusement la distribution. L'orchestre était dirigé par M. Alexandre Krannhals, qu'on a toujours plaisir à revoir au pupitre, avec ce mordant, ce phrasé qui le caractérisent. Mais il m'a paru que le brillant chef n'a pas manifesté d'emblée, cette fois, la souveraine aisance dont il témoigne à l'ordinaire.

Les choeurs étaient bien préparés, les ballets stylés avec goût. Et félicitons enfin M. Carlo Bertossa, régisseur général, pour son bon travail. FLM[...]" cité du quotidien Le Peuple du mardi 17 octobre 1944, page 3.

Dans les représentations au Grand Théâtre, l'oeuvre fut chantée en français, dans la version en 4 actes d'Edouard DUPREZ, acteur et libret­tiste français (1804, Paris - 04 juin 1879, Paris 15e): son «Rigoletto ou le Bouffon du prince» fut donné en première audition à la Monnaie de Bruxelles, le 22 novembre 1858. Cette version fut très critiquée, car elle était très librement réalisée, ne respectait pas assez l'original.

La sélection radiophonique fut par contre enregistrée en italien.

René Gagnaux
1,321 contributions
Verdi, Rigoletto, Sigri

Maria SIGRI (Marie Hirschbühl-Siegrist), interprète du rôle de Gilda, date et photographe inconnus

La distribution:

René Gagnaux
1,321 contributions
Verdi, Rigoletto, Wozniak

Zbyslaw (Byslaw) WOZNIAK, interprète du rôle du Duc de Mantoue, un portrait publié entre autres dans la revue La Radio du 1er mars 1940, No 882, page 233

  • Giuseppe Verdi, Rigoletto, mélodrame en 3 actes, Livret de Francesco Maria Piave, sélection radiophonique chantée en italien, Desider Kovacs, Zbyslaw Wozniak, Maria Sigri, Margrit von Syben, Ernest Mestrallet, Guy Beckmans, Bernard Berthet, René Chambaz, Robert Burgnard, Denise Orval, Lotte Denizot, Choeurs de la Société Romande de Spectacle, Charles Held, chef des choeurs, Orchestre de la Suisse Romande, Alexander Krannhals, 22 octobre 1944

Pour écouter cet enregistrement en ligne, aller sur cette page de la Phonothèque Nationale Suisse , qui permet d'écouter les 31 faces de disques acétates, l'une après l'autre.Actuellement - sep­tem­bre 2019 - les joints entre les faces de disque n'ont pas encore été faits: donc ne pas sursauter aux fins et débuts de faces, les transitions pouvant être un peu rudes

Face(s) 1: Ouverture

Face(s) 2: Introduction et Ballade

Face(s) 3, 4: Duo Rigoletto e Sparafucile

Face(s) 5, 6 7, 8, 9,: Récit de Rigoletto et duo avec Gilda

Face(s) 10, 11: Gilda - Giovanna et duo avec le Duc

Face(s) 12, 13: Air de Gilda

Face(s) 14, 15: Final du 1er acte

Face(s) 16, 17, 18, 19, 20: Scène et air du Duc

Face(s) 21, 22: Air de Rigoletto

Face(s) 23, 24, 25: Scène et duetto Rigoletto et Gilda

Face(s) 26: Fin de l'acte 2

Face(s) 27: La donna è mobile

Face(s) 28, 29: Quatuor

Face(s) 30, 31: Scène et duo final

                                                                                  😹

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
94,046
4,762
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.