Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Démolition (illégale) des hangars de la place de la Gare

16 février 2016
Place de la Gare CFF Lausanne
© Frédérique Vouga
Martine Desarzens

La messe est dite !........honte....un scandale financier, politique et urbanistique.

Classées au patrimoine historique, les anciennes halles CFF vivent leurs dernières minutes… Je viens d'apprendre que les délégués au patrimoine bâti lausannois et vaudois sont sous la tutelle de M. Broulis et de Mme Lyon...corruption ?

La pelleteuse est prête à entrer en action.

La pelleteuse démoli le hangar

RTS visionner : http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/vd-un-vaste-pole-museal-va-voir-le-jour-au-centre-de-lausanne?id=7501211

Ce trou est prévu pour accueillir la construction du Pôle Muséal, que je qualifie d'horreur architecturale !

Adieu, les halles! Face à l'entreprise de démolition d'un bâtiment classé au patrimoine (sur notre image, la Une de « 24 Heures » du 17 février 2016), on reste pantois après l'émission diffusée au Journal télévisé du soir, mardi 16 février.

Le journaliste de la RTS s'est rendu à Vienne, dans le quartier très branché des musées. L'exemple pour Lausanne!, nous est-il balancé. Des expositions mais aussi des lieux de bals et de soirées mondaines, des échoppes, des restaurants, des cafés, du divertissement. « Concurrencer les stades de foot! » Le mot est lâché, à croire que « Métamorphose », méga-projet immobilier et sportif lausannois avorté, est en train de ressusciter!

Bref, le paradis du consumérisme au service du marketing, un terme utilisé dans le reportage. « Il faut oublier les visiteurs du musée », va jusqu'à assurer le muséographe Dieter Bogner. De quoi déduire que le Pôle muséal n'est qu'un alibi, vu que son logo sera changé.

La « culture », dans tout ça? Elle a bon dos. Et le contribuable sera ravi de réaliser qu'il va participer au financement d'un projet à 200 millions pour des bars nocturnes.Décision politique évidemment. Largement influencée par des opportunités financières ou économiques. Ce qui revient au même. Comme toujours. Décision politique donc, tant pour la protection d'un monument, d'une oeuvre quelle qu'elle soit, d'un panorama ou de dieu sait quoi par une inscription au patrimoine blablabla. Ça fait bien dans le paysage mediaticopoliticosocioculturel... Que pour sa destruction le moment opportun. C'est un peu comme lorsque une banque garantit un certain montant d'épargne. Alors que le crash survient, on nous informe qu'il n'y a plus de fonds. Plus d'argent. Il ne reste plus qu'à pleurer sur ses deniers. Vous croyez encore aux garanties ? Comment peut-on encore croire aux garanties qu'on nous garantit de garantir...

Michel Thévoz, ancien directeur de l'Art Brut, bien connu des lausannois comme un fervent défenseur de l'urbanisme de notre ville, ou plutôt, celui qui dénonce les saccages de Lausanne par nos autorités, depuis des décennies, écrivait au sujet du Parlement, un autre projet dont "notre" ancien banquier, vous aurez reconnu Monsieur Pascal Broulis, est aussi le promoteur en réussissant le tour de force d'annuler un référendum! ......Il dénonce également le projet de la gare! Lire son article ci-dessous.

Le hangard du pole muséal

Michel Thevoz article urbanisme

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Serge de Muller

    oui bon on tombe dans un pessimisme hors mesure il me semble, un nouveau Musee un nouveau quartier au centre ville vaut bien de perdre les batiments de garage des CFF ...

  • Martine Desarzens

    Monsieur Muller, je crois que pour de nombreux lausannois cet emplacement, même ce que l'on appelle tout simplement les hangars sont des lieux auquels ils sont attachés! Je vois que vous habitez Fribourg, ville que j'aime beaucoup, mais la population de cette ville a beaucoup réagit à la démolition de Cardinal ! Et puis ce projet beaucoup de lausannoise ne le voulaient pas, ils ont même créé un comité pour obtenir que ces musées trouvent leur place au Palais de Rumine, une célèbre architecte lausannois à même fait des plans d'un projet gratuitement ! Tout a été refusé par les autorités lausannoises....,

  • Serge de Muller

    oui Martine c'est touchant la defense des hangars des CFF dont personne ne se doutait de l'existence il y a peu de temps .... Pour Cardinal que vous mentionnez son activitee economique touchait a sa fin, qu'il y aie des mecontents oui il y en a toujours. Ceci dit le projet artistique serat-il une reussite ? Il depend du choix de ses dirigeants, pour ce qui est de Fribourg et du theatre c'est un desastre imputable a l'incompetence des ses acteurs politques. L'art reste en dessus de tout ce qui veut dire en prioritee ainsi j'approuve le projet Lausanne

  • Pierre Jeannerat

    Il ne s'agit pas d'un garage CFF avec une jolie architecture qui aurait mérité d'être conservée. C'était une halle aux locomotives munie d'une plaque tournante. Une démolition pour faire un cube qu'un enfant de 4 ans pourrait faire !

  • Serge de Muller

    oui je suis en plein accord ce genre de depot plaque tournante loco est a la mode j'en aie vu plusieurs, celui du Chile est en essai de passer au Patrimoine de l'Humanitee, il fallait dans ce cas bouger, combien de demande a l'UNESCO avons nous ? tres peu tout le monde s'en fout, ceci dit l'Art reste prioritaire meme si ce n'est pas obligatoire qu'il emmenage dans le depot CFF et ceci re-dit je suis peu au courant des histoires et potins suisses, voire > Locomotive depot of the Temuco Railroad Station > http://whc.unesco.org/en/tentativelists/1200/

  • Martine Desarzens

    Monsieur, si à vos yeux "tout le monde s'en fout" de ce patrimoine, ces propos vous appartiennent, mais de grâce ne devenez pas celui qui répond pour les autres, ne soyer pas comme nos autorités qui ont balayé nos oppositions avec suffisance en argumentant que EUX avaient LA sagesse suprême du bon gout. Nous sommes des centaines de lausannois a regretter cet endroit et cette construction. Bon dimanche Monsieur ! Meilleures salutations. Martine Desarzens

  • Serge de Muller

    eh oui on est bien d'accord mes regrets vous accompagnent le lieu merite un classement international

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,770
4,723
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.