Expo 64 - La foudre des Ateliers de Sécheron

Expo 64 - La foudre des Ateliers de Sécheron

juillet, 1964
Claudio Abächerli

A l’intérieur du pavillon « L’énergie » du secteur « L’industrie et l’artisanat», section « électricité » il n’y avait pas seulement le foudre de 6 m de hauteur de Brown Boweri, qui n’était déchargée que qulques fois par jour à des heures fixes. Les Ateliers de Sécheron avaient une version plus modeste en longueur bien que aussi spectaculaire. Un bras tournant s’avoisinait de l’électrode d’un générateur de haute tension ce que déclenchait une « foudre » (c’était bien un arc voltaique) qui durait autour d’ 1 ou 2 secondes, et changeait de forme comme le bras tournant s’éloignait du générateur pour s’éteindre dès que la distance entre les deux électrodes devenait trop grande. Comme le bras tournait tout le temps, une foudre était déclenchée au peux près chaque minute, donc in ne fallait pas attendre une heure précise. Si je me rappelle bien, on voyait cette foudre aussi du parcours du télépanier qui traversait principalement le secteur de l’industrie alimentaire. Ou au moins on l’entendait, car il y avait ce bruit typique « Bang– bzzzzzzzz » qu’on entendait de loin. En plus, il y avait dans l’air cette subtile odeur de l’ozone généré par les étincelles géantes.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Claudio Abächerli
481 contributions
16 janvier 2022
81 vues
2 likes
0 favori
0 commentaire
1 galerie
Déjà 9,269 documents associés à 1960 - 1969

Galeries: