Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Expo 64: La foudre – Démonstration d’un arc de puissance par BBC

Expo 64: La foudre – Démonstration d’un arc de puissance par BBC

1964
Brown Boveri Co. Baden
Claudio Abächerli

A l’intérieur du pavillon « L’énergie » du secteur « L’industrie et l’artisanat », section « électricité » on trouvait une démonstration fort impressionnante : une foudre de 6 mètres de hauteur avec une tension de 150 kV et un courant de 60 A. Cette démonstration servait à montrer le fonctionnement de l’interrupteur rapide de Brown Boveri : sans interrupteur l’arc brûlait 2 secondes, tandis qu’ avec, seulement 0,05s, mais pour nous teenagers cela n’avait pas d’importance, c’était l’effet visuel et sonore de cette foudre en miniature que nous intéressait. Pour déclencher l’arc, un petit canon pneumatique lançait un fin fil en cuivre vers l’électrode supérieur qui était sous tension.

Photo extraite du prospectus N 44.2/6 version italienne « La Brown Boveri à l’Exposition Nationale de Lausanne ».

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Roger Monnard

    Si je me souvient bien au pavillon il y avait aussi des séries de trois isolateurs qui formait un triangle + un au millieu dont la pointe transversale en haut tournait et déclenchait des arcs. et ce tout nous mettait dans l'ambiance d'être au millieu de la foudre. J'avais 12 ans et je peut témoigner que cette Expo par sa volonté d'innovation, son approche artistique et pédagogique, à été formatrice et marquante pour toute la jeunesse de l'époque.

    Je me souvient aussi du Labo de l'EPUL (Ecole Polytechnique Universitaire de Lausanne, actuellement EPFL) ou j'ai joué a faire fonctionné la maquette du 1er train à substentation magnétique. Maquette que j'ai revu beaucoup plus tard sous le nom de Swissmetro. J'avai 10 entrées donc 10 jours et je n'ai pas tout vu.

    Croire et Créer les maîtres mots de l'Expo étaient juste.

    • Claudio Abächerli

      C’est bien possible, mais je ne me rappelle pas de ce détail. J’avais 16 ans et moi aussi j’ai passé au moins 10 jours à l’Expo, d’abord avec ma mère, puis avec mon group d’éclaireurs venus expressément du Tessin (on était campés près de Romanel) ensuite encore 3 jours avec mon père, mais je n’ai pas tout vu non plus, bien que j’avais un pass de libre circulation sur monorail et télécanapé ! . Plus que l’électricité j’étais fasciné par la chimie, et il y avait au moins 3 essais que les visiteurs pouvaient faire eux-mêmes : une polymérisation, donc fabriquer du plastique, la coloration d’un tissu blanc qui, formé de deux matériels différents, donnait le logo de l’Expo en rouge sur fond bleu foncé et une étude de la combustion avec différents mélanges air-combustible. Et bien d’autres choses fort intéressantes. J’ai encore plus d’une centaine des petit prospectus des secteurs et sections (traduits en un italien presque toujours parfait) qui en effet montrent une Suisse fière, innovatrice, confiante en elle-même lancée vers l’avenir. Eh oui, comme disait A. Verdet « …il ferme un instant les yeux sur la douceur d’un ancien bleu, c’était le beau temps, c’était le beau temps…. » Et aujourd’hui …Helvetia, où est tu ?

Claudio Abächerli
337 contributions
30 juin 2021
29 vues
1 like
0 favori
2 commentaires
2 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,206
6,474
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.