Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

80e anniversaire de la maison Edouard Dubied & Cie

juin, 1947
[Dubied, Ed. & Cie SA, Neuchâtel (commanditaire)] ?
Bibliothèque de la Ville de La Chaux-de-

Original : film 16 mm (147 m), noir/blanc, muet, intertitres en français

Ce film documente la fête qui fut organisée en juin 1947 à l'occasion du 80e anniversaire de l'entreprise de machines à tricoter Dubied. Son réalisateur n'est pas identifié. Il est probable qu'il s'agisse d'une commande de l'entreprise, bien que nous n'en ayons pas la preuve formelle.

La Sentinelle du lundi 1er juillet 1947 relate en détail cette journée particulière : «Samedi, tout le village était en fête […] Vers les 9 heures, on vit arriver, depuis la gare CFF, un cortège avec la fanfare de l'usine en tête. C'était environ 400 ouvriers et ouvrières de l'usine sœur de Pontarlier […]. Cette fête s'est déroulée dans le vaste atelier que la direction vient de construire, afin de donner toujours plus de développement à sa grande fabrique. La surface dudit atelier est 1930 m², donc il pouvait facilement contenir les 1500 personnes qui prirent part à la cérémonie du jubilé.»

Parmi ces participants se trouvaient le conseiller fédéral Max Petitpierre, le commandant de corps Jules Borel, le président du Grand conseil André Petitpierre, les conseillers d'Etat Jean Humbert et Edgar Renaud et l'écrivain Jules Baillods, natif de Couvet, auteur d'un ouvrage paru à cette occasion, Petite histoire d'une grande entreprise. Se succédèrent également à la tribune des personnalités pontissaliennes, le président de la Commission ouvrière, Armand Fluckiger, qui souligna les bonnes conditions de travail offertes par l'entreprise et fit «allusion aux œuvres sociales qui fonctionnent à la grande satisfaction de tous» et le président du Conseil communal de Couvet, Constant Jaquemet.

Après les discours et le repas, la partie récréative inclut la production des fanfares de l'usine et d'une chorale, un spectacle retraçant la vie de la famille et de l'entreprise Dubied depuis 1867, deux ballets et une démonstration de gymnastique.

Réf. Aude Joseph, Neuchâtel, un canton en images : Filmographie tome 1 (1900 - 1950), Hauterive, Gilles Attinger, 2008, pp. 228-230

D'autres vidéos sur le site du DAV

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!