Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
00:00:00
00:24:56

K. SZYMANOWSKI, Concerto No 2 Op. 61, H. SZERYNG, OSR, E. ANSERMET, 09.10.1963

9 octobre 1963
Radio Television Suisse
René Gagnaux

**Karol SZYMANOWSKI, Concerto No 2 pour violon et orchestre en ré mineur, Op. 61, Henryk SZERYNG, Orchestre de la Suisse Romande, Ernest ANSERMET, 9 octobre 1963, Victoria-Hall, Genève

La photo de Henryk Szeryng illustrant cette fiche vient de la Photothèque de Dresden, qui autorise l'utilisation de ses photos dans une page sans but commercial, bien entendu en précisant la source: Deutsche Fotothek Dresden, Foto: Richter, Evelyn, um 1970, Aufn.-Nr.: df_pos-2002-c_0000027, http://www.deutschefotothek.de/documents/obj/80345590

Karol Szymanowski écrit ce concerto dans les années 1932-1933, c'est sa dernière oeuvre orchestrale, son avant-dernière composition. L'oeuvre est dédicacée «À la mémoire du grand musicien, mon cher et inoubliable ami, Paul Kochanski», commanditaire de l'oeuvre, et qui en a écrit les cadences. Paul Kochanski en donne la première audition le 6 octobre 1933 avec l'Orchestre Philharmonique de Varsovie, sous la direction de Grzegorz Fitelberg.

Pour plus de détails sur l'oeuvre voir par exemple cette page en anglais du site karolszymanowski.pl, ou cette page en allemand et en anglais du site musikmph.de.

L'oeuvre est très particulière, pas du goût de tout le monde... Mais l'interprétation est unique, superbe: le soliste est Henryk SZERYNG, accompagné par l'Orchestre de la Suisse Romande sous la direction de son chef fondateur Ernest ANSERMET. Il s'agit d'un extrait du premier concert d'abonnement de la saison 1963-1964, donné le 9 octobre 1963 dans le Victoria-Hall de Genève et à l'époque retransmis en direct sur l'émetteur de Sottens de la Radio Suisse Romande, dans le cadre des concerts du mercredi soir.
Le programme commençait avec la 8e symphonie de Beethoven, suivie par le concerto en la mineur de Bach. Ce concerto de Karol Szymanowski ouvrait la seconde partie du programme, qui se terminait avec la Rhapsodie espagnole de Maurice Ravel.

Ernest Ansermet a dirigé cette oeuvre pour la première fois en 1936 déjà, au Festival International de la Musique Contemporaine de Barcelone (d'après cette page du site culture.pl). Henryk Szeryng l'a assez souvent jouée, on en connait une douzaine d'enregistrements avec différents chefs (voir cette page du site tanomura.com), mais une seule fois avec Ernest Ansermet.

L'oeuvre est d'un seul tenant, elle est ici précédée d'un court entretien de Franz Walter avec Henryk Szeryng, qui présente très bien la musique de Szymanowski et en particulier ce concerto.

Ce que vous écoutez:

a) Entretien de Franz Walter avec Henryk Szeryng (04:42)

b) Karol Szymanowski, Concerto No 2 pour violon et orchestre en ré mineur, Op. 61, Henryk Szeryng, Orchestre de la Suisse Romande, Ernest Ansermet, 9 octobre 1963, Victoria-Hall, Genève
Applaudissements - Moderato, molto tranquillo - Allegramente, molto energico - Andantino, molto tranquillo - Tempo I Allegro moderato (pesante) - applaudissements 24:55

Radiodiffusion (Archives RSR resp. RTS) -> WAV -> MP3 320 kbps**
Du fait de sa première diffusion par la radio il y a plus de 50 ans (droit voisin), et le compositeur et autres ayants droits décédés il y a plus de 70 ans (droit d'auteur), cet enregistrement est libre de droits - conformément à notre législation suisse, la première diffusion radio étant considérée comme une première publication (droit voisin).

*L'enregistrement peut être aussi téléchargé sur la page suivante de la deuxième partie de mon site, en format FLAC (donc comprimé sans pertes):

http://www.rene-gagnaux.ch/ansermet_ernest/szymanowski_opus_61.html*

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Martine Desarzens

    Il est vrais que si cette oeuvre est particulière, j'ai trouvé cette interprétation du soliste violoniste Henryk Szernyng très belle, une fois de plus l'OSR dirigé par Ernest Ansermet est superbe.

René Gagnaux
1,290 contributions
6 mai 2014
954 vues
1 like
1 commentaire
2 galeries
00:24:56
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,769
4,722
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.