Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Un graphisme proche de l'imprimé

9 août 2011
Claude Zurcher
notreHistoire

Parmi les améliorations apportées à notrehistoire.ch, les feuilles de style sont maintenant bloquées. Quel que soit votre navigateur et la manière que vous avez d'écrire ou de faire des copier-coller de vos textes depuis word, par exemple, l'affichage sera toujours identique, respectant ainsi le graphisme de la plate-forme.

Lors de la conception de notrehistoire.ch, nous avions le choix entre laisser la possibilité à chacun de créer son propre environnement graphique ou, au contraire, imposer une maquette. Nous avons choisi la contrainte d'une maquette commune car nous considérons que la présentation graphique est essentielle à la valeur de notrehistoire.ch.

Richard Charrier est graphiste indépendant à Genève. C'est lui qui a conçu la maquette de notrehistoire.ch. Pourquoi ne pas lui donner tout simplement la parole? Interview.

notrehistoire.ch. Sur quels principes fondamentaux avez-vous élaboré le graphisme de la plate-forme?

Richard Charrier - Tout s'articule autour d'une grille de mise en page, de la typographie, du choix des couleurs. C'est un travail pour le web proche du domaine de l'imprimé.

Quelles étaient les contraintes principales et les difficultés que vous avez rencontrées?
La principale contraintes a été d'intégrer toutes les informations indispensables à la lecture des documents et aux fonctionnalités participatives sans surcharger la mise en page, et également de concevoir un logo clair, lisible et reconnaissable.

Quel rôle joue à vos yeux l'environnement graphique de notrehistoire?
Pour moi, le graphisme doit plus ou moins disparaître au profit des documents, mais doit aussi diriger les utilisateurs. C'est un peu comme de la muséologie... essentielle, mais sobre et en retrait pour la valorisation des oeuvres.

Pourquoi accorder de l'importance au graphisme? Après tout, la plate-forme est participative, chacun devrait pouvoir faire comme bon lui semble, non?
Non, un graphisme sobre et similaire sur chaque page est au contraire indispensable à la mise en valeur de tous les documents présents sur la plate-forme. D'autant qu'il s'agit sur notrehistoire.ch de valoriser des documents de nature très différente avec la même parité. La diversité est dans les documents, pas dans le graphisme.

Propos recueillis par Claude Zurcher

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
notreHistoire
694 contributions
8 août 2011
650 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
0 galerie
Déjà 18,185 documents associés à 2000-2009
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
105,076
6,525
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.