Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Fermeture pour travaux du Buffet de la Gare de Lausanne

Fermeture pour travaux du Buffet de la Gare de Lausanne

8 janvier 2016
Sylvie Bazzanella
Sylvie Bazzanella

En raison de la rénovation de l'aile ouest de la gare de Lausanne, le Buffet et son annexe La Pinte ainsi que le Café Freeport ont fermé à la fin de l'année 2015.

Le Buffet de la Gare s'est transformé en grand marché couvert et a mis en vente la totalité de ses biens.

Le calme après la tempête. La liquidation du mobilier du Buffet de la gare a provoqué un engouement incroyable, en 3 jours, tout a été vendu ! Des milliers d'articles répartis dans tout le bâtiment : tables, chaises, lampes, nappes, tabliers de serveur, couverts en argent, matériel de cuisine, coffre-fort, lits, armoires, télévisions, pressoir, étagères en inox, transpalettes, lavabos, extincteurs... ont rapidement trouvé preneur. Si tout le monde est content, il n'en demeure pas moins que nombres de voyageurs, passants et d'habitués des lieux, garderont la nostalgie de cet établissement si cher au coeur des lausannois. Ouvert le 15 avril 1916, le mythique restaurant conservera sa structure (décor Art nouveau) et ses peintures. Sa réouverture est prévue courant 2018, mais ça sera forcément très différent d'aujourd'hui.

Le restaurant du Buffet. Sa carte est restée longtemps considérée comme une des meilleures de la ville (notamment pour une fameuse poule au riz qui passera le siècle).

Le comptoir.

Décor boisé. Petit salon discret, charme des lieux.

Deux des six célèbres fresques peintes en 1916 figurant les destinations desservies depuis Lausanne. Ces panneaux peints seront maintenus.

Genève (Eric Hermès)

Zermatt (Albert Gos)

Le Buffet en avril 2014.

Document partagé par Anne-Marie Martin-Zürcher

Portes et cage d'ascenseur agrémentées d'éléments en fer forgé.

A l'étage, deux salles dont le Buffet assurait le service. Depuis des décennies, elles servaient à tout: lotos, fêtes, défilés de mode, débats contradictoires, congrès politiques, assemblées syndicales, meetings électoraux. C'est dire si elles furent les décors de l'actualité politique, génération après génération. Surtout la salle des Cantons, qui pouvait contenir bien plus que les 300 personnes qu'indiquait le prospectus.

Salle des Vignerons. Les peintures seront déposées, restaurées, puis réinstallées

dans l'une des nouvelles salles de réunions.

Une des fameuses lampes "grappe de raisin" a pu être acquise par le Musée national de Prangins :

Détails de la fresque. Une succession de scènes de vendanges réalisées

en 1942 par le peintre vaudois Jean-Pierre Kaiser.

Ses majestueuses baies vitrées.

La salle des Cantons ne devrait pas survivre aux rénovations.

Détail.

Les réunions plus modestes, séminaires d'entreprises, commissions intercantonales et autres comités d'organisations romandes remplissaient les salons voisins.

Détail d'un parquet.

Un des nombreux bureaux.

Lieu d'aisance.

Dépôt, rayonnages :

Sous les toits :

Au Buffet tout était fait maison.

Cuisine-boulangerie et office du rez-de-chaussée.

Marche à suivre pour ouverture de l'office.

Café Freeport.

Marche à suivre pour la mise en place de la terrasse.

Voilà, c'est fermé pour deux ans....

Voir aussi : Le buffet de la gare

Document partagé par la RTS

Après trois ans de fermeture, le Buffet de la Gare à rouvert ses portes en décembre 2018. Il se présente sous l'enseigne TIBITS, restaurant «fast-food» vegan et végétarien.

6 avril 2019.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Anne-Marie Martin-Zürcher

    Bonsoir Sylvie, Bravo pour ce magnifique reportage. Nostalgie....nostalgie.... Mais que pouvons-nous y faire. Il faut vivre avec son temps et accepter la modernisation. Encore merci....

  • Sylvie Bazzanella

    Bonsoir Anne-Marie, Vous avez raison, il faut vivre avec son temps. Ceci dit, il faudra un peu de temps pour nous remettre de nos émotions...

Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,184
4,663
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.