Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Un magnifique travail

Un magnifique travail

Pierre Auguste Chappuis
Philippe Chappuis

Photographie de Pierre Auguste Chappuis, municipal des Domaines avec les bûcherons de la commune de Morges posant devant le tronc de l'ormeau

P.-A. Bovard nous dit dans son "Histoire animée des Morgiens 1803-1970" :

Au début du XIXe s., personne ne passait à Morges sans s'extasier devant deux ormeaux exceptionnels qui élevaient leur ramure majestueuse à l'entrée ouest de la ville. Ne disait-t-on pas que c'étaient les plus gros arbres de tout le canton et qu'ils avaient "plus de six cents ans d'antiquité" en sorte qu'ils auraient déjà abrité de leur ombre Louis de Savoie quand ce prince fonda la ville...Le plus gros qui succomba en 1824, avait au sol une circonférence de 17,27 mètres ! Le compte des cernes permit de dire qu'il était vieux de (seulement) 335 ans. Le second survécut un siècle à son frère: la foudre eu raison de lui en été 1927 (compte des cernes, plus de 400).

et que dire de son bois...et de ses loupes

**Pierre Larousse dans le dictionnaire du XIXe s.**est intarissable sur l'orme: le bois de l'orme dit-il est très dur et fort, serré et coriace, ses fibres ligneuses, entrelacées et comme enchevêtrées lui donnent une compacité et une élasticité toutes spéciales et le rendent fort peu sujet à se fendre. Il a un grain fin, une couleur agréablement nuancée et peu prendre un beau poli.C'est un excellent bois de charpente, il vient sous ce rapport après le chêne et le châtaignier, on l'emploie dans les constructions navales pour toutes les parties sous l'eau . Il sert la menuiserie et le charronnage surtout pour les pièces exposées au frottement ou qui exigent une solidité. Il sert à faire des jantes de roues, des vis de pressoir, des écrous , des roues d'engrenage, des arbres et des roues de moulins, de tuyaux de conduite d'eau. Les loupes sont employées dans la marquetterie Il est assez bon pour le chauffage et ses cendres sont très riches en potasse.. Les feuilles d'orme servent de fourrage pour le bétail. Ses fleurs sont mellifères et attirent les abeilles...

Au Moyen âge on s'y rassemblait sous son ombrage , au mois de mai pour tenir les plaids de courtoisie et de gentillesse et se livrer au jeu de l'ormel, c'est à dire à la danse , au chant et au concours de poésie.

J. J. Rousseau: Le Devin du Village - VIII/25 Chœur: Allons danser sous les ormeaux

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
96,808
5,414
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.