Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Repérage
Rencontre insolite entre Etienne de Loys, Napoléon Bonaparte et Nikola Zaric...

Rencontre insolite entre Etienne de Loys, Napoléon Bonaparte et Nikola Zaric...

17 avril 2021
Philippe Chappuis

Dans une belle lumière d'avril, une petite balade dans l'ancienne et remarquable campagne de Dorigny dominant d'une petite hauteur la vaste étendue du lac... et ici même, l'histoire nous joue un tour, réunissant, dans le même lieu, trois personnages très différents qui nous racontent, chacun à leur façon, un moment de leur histoire.

En 1753, Etienne de Loys de Middes (1722-1802) hérite du grand domaine familial de Dorigny traversé par la Chamberonne, qui a activé moulin,forge et papeterie. Après une carrière militaire en partie au service de la France, il se retire à Dorigny dans la maison de maître qu'il a fait transformer.

unil.ch/dorigny40/wp-content/b...

Dorigny Campagne de Mr de Loys, près Lausanne, 1778, aquarelle et crayon sur papier de Johann Jakob Biedermann. (© Musée historique de Lausanne)

Le 24 janvier 1798, le Pays de Vaud, alors sous domination bernoise, gagne son indépendance et c'est alors que les histoires se croisent.

Apparaît un certain Napoléon Bonaparte, parvenu au pouvoir en 1799 par le coup d'État du 18 Brumaire. Il est proclamé Premier consul. Au printemps 1800, il part, au titre de pacificateur, se battre contre les Autrichiens en Italie qu'il vaincra le 14 juin à Marengo. Sur la route de l'Italie qui emprunte le col du Grand-St-Bernard, il aurait passé en revue les divisions de 2 de ses généraux, le 13 mai 1800 dans la plaine de Saint-Sulpice.

Suite à cette impressionnante visite, légende ou fait véridique, Etienne de Loys aurait fait planter ici, un jeune chêne..., possible acte d'admiration d'un militaire de carrière pour Napoléon ou simple signe d'allégeance ?

Quoi qu'il en soit, le chêne, confirmant sa symbolique de force et de résistance, est parvenu à survivre, admirable, jusqu'à nos jours, pour notre plus grand bonheur.

En 1963, la famille de Loys cède la belle propriété à l'Etat de Vaud qui y fonde un ensemble universitaire prestigieux, le campus qui ouvrira ses portes en 1970 et multipliera les nouveaux locaux et bâtiments, abritant notamment l'Université de Lausanne et L'EPFL.

Entre le 28 septembre 2013 et au fil des saisons, jusqu’à la fin 2014, le campus fut animé par la Triennale UNIL, exposant dans l'espace naturel du campus des oeuvres de 19 artistes. Nikola Zaric (1961-2017) est l'un d'entre eux.

cdn.unitycms.io/image/ocroped/...

Photographie 24Heures

Il choisit tout d'abord un lieu et pas n'importe lequel, le Banc de Napoléon Bonaparte (Scriptorium 1985 p.1 et 21) sous le chêne plus de 2 fois centenaire d'Etienne de Loys, puis y installe une sculpture qui m'a immédiatement et fortement interpelée: mi- homme, mi- loup, le Homloup, en complet veston, portant un médaillon en forme de mouton, jambes ou pattes croisées nous entraîne avec lui dans une réflexion au profond de nous-même initiée par l'étrangeté, l'incongru, le caractère finalement profondément humain de l'animal ...

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Philippe Chappuis, à propos " sous le chêne ", très beau ... un lien concernant l'artiste monsieur Nikola Zaric : rts.ch/info/culture/arts-visue...

    • Philippe Chappuis

      Bonsoir, les liens que vous ajoutez sont utiles, ils ont d'abord été utiles pour vous et puis vous choisissez de les partager. J'ai ouvert ce lien et écouté l'émission radiophonique La tête à l'envers.Le radio est parfois très supérieure à la vidéo. J'ai rencontré un personnage d'une grande douceur, paisible, d'une grande finesse, une curiosité bienveillante pour le monde dans lequel il vit son métier d'artisan-artiste, pas d'ironie malveillante ni d'agressivité pour elle-même,j'ai eu de la sympathie pour lui, et cette image était tout à fait conforme à ce que ses sculptures m'avaient fait connaître de leur auteur. J'avais d'ailleurs cherché, comme vous, des commentaires sur Zaric et son oeuvre, et dans l'abondance par trop inégale de ce qui est offert sur la fameuse toile, j'avais choisi le lien où il y avait le moins de texte mais où la place principale était réservée aux sculptures qui me semblaient servir de commentaire en elle-même.

  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Philippe Chappuis, juste encore un lien pour bien nous apprendre ce qu'est un chêne : fr.wikipedia.org/wiki/Chêne

  • Sylvie Bazzanella
Philippe Chappuis
2,088 contributions
18 avril 2021
52 vues
1 like
0 favori
4 commentaires
2 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,328
6,469
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.