Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Une merveilleuse libraire en chambre à Mataia

Une merveilleuse libraire en chambre à Mataia

1985
Philippe Chappuis

En 1965, j'étais encore à l'avenue de Plan, à Morges, chez mes parents; au mois d'avril, les vacances terminées, je reprenais le chemin du gymnase de la Cité pour le dernier trimestre avant le bac; prendre le train à la petite gare de St Jean, la routine quoi ...et que vois-je sur le quai, une fée, une vraie fée... qui est devenue la plus délicieuse compagne. Elle était la fille de Georges Gonin, libraire au Grand Pont à Lausanne, et allait me faire profiter d'une dote irremplaçable, le monde nourricier des livres. Après avoir travaillé à la librairie jusqu'en 1977,devenue mère de famille, dans la grande maison de Mataia, avec 3 diables, elle devint libraire en chambre, chargée de composer, deux fois par an, un catalogue avec les livres d'occasion que son père amenait en cartons à Aran. C'était un travail arraché au quotidien déjà bien rempli... Le catalogue terminé, il fallait l' imprimer, ce que nous faisions ensemble, tâche pleine d'imprévus car l'imprimante à encre n'avait pas toujours bon caractère. Et puis, la mise sous enveloppe et l'adressage à la main, réalisé avec l'aide des enfants...et enfin, après le passage à la Poste, au guichet "envoi en nombre", les catalogues étaient distribués par le facteur aux nombreux clients impatients. Il fallait alors mettre les livres dans des bibliothèques, rapidement installées dans la maison et attendre les premiers appels téléphoniques qui ne tardaient pas

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
  • Renata Roveretto

    Cher monsieur Philippe Chappuis, madame (dans le temps dit mademoiselle) toute jeune avec un air d'aimer aussi les couleurs ! Et si l'imprimante n'avait pas toujours bon caractère...la jolie dame elle devait certainement en avoir un bien meilleur...voilà j'avais vraiment envie de le dire !

Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,524
6,464
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.