Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Silence ! on tournait à Montreux… Repérage

Clarens Montreux
Cécile Chombard Gaudin

En parcourant le livre de Freddy Buache (qui a dirigé la cinémathèque suisse de 1951 à 1996), Le cinéma suisse, 1898-1998, j'ai découvert que 3 films muets avaient été tournés à Montreux entre 1924 et 1926.
Je me suis mise alors à leur recherche, dans plusieurs cinémathèques. Malheureusement 2 sur 3 ont disparu complètement. J'en ai retrouvé un dans les archives françaises du film, L'Éveil, tourné intégralement à Montreux en 1924 par Marcel Dumont et Gaston Roudès.
Principaux rôles : Georges Lannes, France Dhélia, Henriette Delanoy, Léonce Cargue.
"Un jeune romancier s'éprend d'une célèbre cantatrice au passé un peu trouble. Il recueille une jeune fille un peu simple maltraitée par une vieille ivrogne et cherche à l'éveiller. L'ancien mari de la cantatrice réapparaît et enlève sa femme. Le jeune romancier se console avec la jeune fille qu'il a réussi à transformer en une charmante compagne."

Le film débute dans la salle des fêtes du Montreux Palace, l'action se déroule ensuite au château des Crêtes, au Kursaal, au Pavillon des Sports avec un match de hockey sur le parquet de la salle de patinage, dans les hauts de Montreux. On assiste à une fête du sauvetage ou des Narcisses, on va en barque du port du Basset à Chillon. Un vrai documentaire touristique ! Une projection unique du film a pu être faite dans la salle des fêtes du Montreux Palace en septembre 2012.

La presse de Montreux avait rendu compte avec enthousiasme des premières projections du film.

Les deux autres films sont La Princesse Lulu et La Chèvre aux pieds d'or.
Dans le premier, la jeune Lulu mène une existence morne entre un père ivrogne et une mère aveugle. Son père, à court d'argent, décide de la vendre au brutal Jingolph, qui en est amoureux. Mais un jeune prince de passage va sortir Lulu de ce mauvais pas. Jingolph met le feu au bateau du prince mais ne peut empêcher celui-ci d'épouser Lulu.

Quel dommage que la pellicule ait été perdue !

Il en est de même pour La Chèvre aux pieds d'or, histoire inspirée de la vie de Mata Hari.

De ce film, subsiste une photo parue dans la Feuille d'avis de Montreux, prise d'un balcon du Montreux Palace.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
26 mars 2016
1,177 vues
0 like
0 commentaire
3 galeries
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
93,797
4,836
© 2019 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.