Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
Fontaine sur la place - Croy

Fontaine sur la place - Croy

9 juin 2014
Sylvie Bazzanella
Sylvie Bazzanella

Cette fontaine, une des plus belles du canton de Vaud, porte la date de 1828. Le grand bassin est en calcaire extrait de la carrière du Chanay, située à proximité du village. De cette carrière a été tiré la pierre pour la construction du pont d'Orbe. C'est d'ailleurs lors de ces travaux que la municipalité de Croy remarqua deux grands blocs de pierre, dont elle fit tirer deux bassins, dont celui destiné à la fontaine qui nous occupe, ici.

D'une dimension peu commune, plus de six mètres, ce bloc a été taillé par une équipe de carriers, probablement de Vaulion. D'une qualité supérieure à celle du petit bassin, la face antérieure est très soignée.

Transporté sur rouleaux de chêne cerclés de fer, suite à une fausse manoeuvre, un angle du bassin se brisa. Soigneusement réparé avec ciment et crampons en fer, il fut amené au village avec les plus grandes précautions. Cette marque est encore visible aujourd'hui.

Le médaillon ovale au milieu porte l'inscription «Pris au Chanay 1828»

Sous un autre angle

Le petit bassin, qui porte la date de 1796 est l'ouvrage du carrier Jean-François Michot, de Vaulion. De facture assez primitive, bien que la forme arrondie sur le devant fait preuve d'une certaine recherche, le bassin est fortement érodé sur les bords, la pierre de Vaulion supportant mal les coups répétés des clochettes du bétail.

La fontaine porte encore sur le haut de son pilier, une plaque de fer
portant la mention Défense de salir l'eau

Autrefois, bien avant que l'eau n'arrive au robinet de chaque foyer, les fontaines publiques étaient bien souvent le seul lieu d'alimentation en eau potable.

A la campagne, au cours du XIXe siècle, la fontaine, outre la fourniture de l'eau à la population, joue prioritairement le rôle important d'abreuvoir. Lorsque bétail et lessiveuses partagent la même fontaine, celles-ci devront quitter les lieux avant l'arrivée des troupeaux.

Lieu de rencontre pour se ravitailler en eau potable, abreuvoir pour le bétail, bassin pour laver les légumes, faire la lessive ou autre chose, et surtout réserve d'eau importante en cas d'incendie, le rôle des fontaines étaient important aux siècles passés.

Sources : Fontaines de Romainmôtier, Croy et Envy / Paul Bonard
Cossonay : Ed. Venogiennes, 1977

Les lavoirs de la région lémanique : l'histoire oubliée des lavandières du Léman / Robert Huysecom - Genève : Slatkine, 2007

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Sylvie Bazzanella
3,096 contributions
20 juin 2014
1,403 vues
0 like
0 favori
0 commentaire
5 galeries
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
104,267
6,404
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.