Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.
L'arbre du Demècre

L'arbre du Demècre

1 janvier 1985
Carron Jacques
Marianne Carron

Cet arbre, dans la gouille du Demècre, date de la période la plus chaude de notre climat, il y a plusieurs milliers d'années. Conservé par l'eau il nous restitue une image de notre lointain passé.

La dernière grande glaciation, celle du Wurm, fut à son maximum en 25 000 ans av. J.-C. le glacier du Rhône s'étendant jusqu'à Genève et au Jura. Il ne commença son retrait que vers 19 000 av. J.-C. pour laisser un Valais presque libéré des glaces ( dans leur proportion et disposition actuelle) que 11 000 ans plus tard.

En Valais, vers 10 000 avant J.-C. la forêt se développe à basse altitude ; aulnes, saules, mélèzes, puis aroles, épicéas. De cette forêt primale il ne nous reste que le Bois-Noir et le bois de Finges.

A Sorniot, en 9 000 avant J.-C. une petite fleur; la dryade à 8 pétales se développe sur les sédiments glaciaires. Elle amorce le cycle végétal sur ces terres stériles.

A Sorniot, en 8 000 avant J.-C. les premiers arbres, des bouleaux, apparaissent. Ces arbres fournirent l'humus nécessaire à la croissance des forêts qui apparurent par la suite : mélèzes, genévriers, pins.

A Sorniot, en 6 000 avant J.-C. une forêt monte au-dessus du Grand Lac et des étangs, à plus de 2200 m. d'altitude. Elle comporte du sapin blanc. Le climat est plus humide et moins continental. Dans les siècles suivant les forêts alpines seront à leur apogées en densité et en surface.

A Sorniot, en 5 400 avant J.-C. les derniers chasseurs nomades peuvent y trouver des cerfs rouges. Un siècle plus tard, ce sont les premiers troupeaux de moutons et de chèvres de pasteurs nomades venu du sud qui pâturent parmi les arbres autour du Grand Lac. Il est probable qu'à cette époque, il y ait eu des habitats temporaires réguliers, dans le mont de Fully.

A partir de 5 200 avant J.-C. cette forêt recule en 500 ans ; son altitude descend. A cette époque, certains de ces arbres tombent dans les étangs et le lac.

A partir de 3 000 avant J.-C. la forêt recule encore et de nouveaux arbres tombent encore : c'est le début d'une période de fort refroidissement et de changements climatiques qui frappent l'arc alpin. Disettes et famines touchent les populations en place et les obligent à des migrations.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
Pas de commentaire pour l'instant!
Partenariats éditoriaux 2022:
Partenaires de soutien:
108,293
6,772
© 2022 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.