Nous analysons de façon anonyme les informations de nos visiteurs et membres, afin de leur fournir le meilleur service et satisfaire leurs attentes. Ce site utilise également des cookies, notamment pour analyser le trafic. Vous pouvez spécifier dans votre navigateur les conditions de stockages et d'accès aux cookies. Voir plus.

Jour de deuil

4 novembre 2018
Fribourg
Riedo M. Christine
M. Christine Riedo

J'ai vu mon premier mort lorsque j'avais une dizaine d'années.

C'était au Tessin où j'ai habité enfant.

Lorsque il y avait un mort au village où j'habitais, le défunt était exposé dans sa maison, souvent sur son lit.

Les gens du villages, petits et grands, en famille, passaient tous dans sa chambre lui rendre hommage. Pour l'enterrement ensuite, le village se mettait en cortège et nous l'accompagnions jusqu'à l'église et après la cérémonie jusqu'au cimetière.

Être confrontée à la mort dès le plus jeune âge, ne m'a pas fait peur, parce que cela se faisait en communauté, en compagnie de nos parents, il y avait surtout du respect, la mort, les adieux faisaient partie de la vie, et tout le cérémoniel, le rite, d'accompagnement aidaient au deuil, ça nous préparait aussi aux réalités de la vie.

Vous devez être connecté/-e pour ajouter un commentaire
M. Christine Riedo
13 contributions
4 novembre 2018
204 vues
1 like
0 favori
1 commentaire
0 galerie
Déjà 18,233 documents associés à 2000-2009
Le Lab
notreHistoire.ch vu à travers des jeux et des expériences singulières !
Le réseau notreHistoire
Sponsors et partenaires
103,915
6,363
© 2021 FONSART. Tous droits réservés. Conçu par High on Pixels.